Jeudi 1er mar

Cloé Du Trèfle / B / chanson

Apéro 18:00 – live 18:28

Caractère indépendant, artiste autonome, la Bruxelloise Cloé du Trèfle joue de la musique par passion. Depuis près de quinze ans, la liberté vibre au cœur de ses créations.

Les mots en adéquation avec ses émotions, elle publie aujourd’hui ‘Entre l’infime et l’infini’, un nouvel album qui renoue avec le format chanson. Après deux disques-concepts où elle observait le monde à travers le regard des autres (‘Hasards de trajectoires’ et ‘D’une nuit à une autre’), la chanteuse bruxelloise pose de nouveau la voix sur ses sentiments. En français ou en anglais, les textes s’écrivent ici au plus près du cœur.

Enregistré dans son propre studio, ce disque prend pied dans l’intimité pour mieux s’élancer dans l’immensité. De la vie. Du monde. D’un quotidien bouleversé. ‘Entre l’infime et l’infini’ est une quête d’absolu, un retour à la lumière, un appel d’air en souffle continu. Façonnées à la croisée d’un fourmillement électronique et d’une panoplie d’arrangements ultra organiques, les chansons soulèvent divers vagues à l’âme et épanchent un flot de métaphores à fleur de peau. Épaulées par les violoncelles de Céline Chappuis et Thècle Joussaud, les idées de Cloé du Trèfle prennent de la hauteur.

Inclassable, la musique se dévoile par petites touches impressionnistes. Entre couleurs électro-pop et motifs symphoniques, prose romantique et poésie urbaine, les compos déjouent les formats, évitant soigneusement la redite. Ce besoin d’avancer résonne d’un bout à l’autre de l’album.

Les émotions connectées au chant, Cloé du Trèfle part au-devant d’un disque franc : douze morceaux habités par le feu sacré, la volonté de s’affranchir (‘La méprise et le mépris’), le besoin d’apaiser la tension (‘Do you know it’s time’). Instants fusionnels condensés sous un pronom personnel, ‘Nous’ enchante avec la complicité d’Arnaud Fleurent-Didier rencontré lors d’une tournée en Chine. D’autres invités de marque sont également présents sur cet album: Nicole Bongo Letuppe (Karavan, Askanyi,…) Fanny van Hammée (Faon Faon), Charlotte Maison (Sold Out), Paul Bertrand…

Peaufiné au Jet Studio avec Rudy Coclet (Arno, Dominique A), ‘Entre l’infime et l’infini’ marque le retour d’une personnalité attachante et atypique. Une voix unique.

En 2014 sortait son album concept « D’une nuit à une autre », applaudi par la presse. Ce disque-histoire parle de l’exil et électronique, pianos, orchestrations superbes arrangées par Renaud Lhoest, guitares électriques, voix et témoignages enregistrés dans une démarche documentaire sont ingénieusement mélangés pour nous plonger dans un road-movie sonore fascinant.

Hasards de trajectoires‘, l’album précédent et troisième album en français de Cloé a remporté l’Octave du Meilleur album de Chanson française (équivalent belge des Victoires de la Musique) en juin 2011. Cet album se déroulait en temps réel, autour du personnage de Lisa et une sorte de course poursuite à travers une ville et ses transports en communs.

Après une formation classique au piano, Cloé du Trèfle s’est mise à la guitare électrique et a continué ses recherches sonores sur base de boucles créées avec un sampler ou en triturant certains sons avec son ordinateur. Cloé peut tout autant restaurer un vieil harmonium si elle estime qu’un morceau sonnerait mieux sur cet instrument ou décider de souder un câble pour brancher un micro piezzo à son enregistreur portable pour tenter de capter certains sons insoupçonnés… Cloé a également étudié l’électro acoustique pendant trois ans au Conservatoire de Mons.

En 2007 est sorti « Microclimat », le deuxième album en français de Cloé, qui a remporté en 2008 le Prix Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros. Cet album a été enregistré principalement par Cloé et mixé par Rudy Coclet. ‘Sapristi‘, le premier album en français de Cloé, est sorti en 2004 et Renaud Lhoest (Yann Tiersen, Vénus…) a arrangé plusieurs morceaux pour orchestre sur ce disque.

Cloé du Trèfle a été invitée à composer différentes musiques de films après son projet en anglais Clover’s Cloé et a eu des collaborations avec de nombreux artistes : Daniel Hélin (co-compositrice de l’album ‘Mécréant‘ sorti en décembre 2005 et sur scène avec lui pour plus de 50 concerts en tant que Velvet Sister), l’Orchestre du Mouvement Perpétuel, Julos Beaucarne, Manza, Pôm B.Bouvier, Hands up Boys, Pitcho, l’Oblikollectif…

Différents morceaux de ses albums se sont retrouvés sur des compilations du magazine Les Inrockuptibles.

Cloé du Trèfle a de nombreux concerts à son acquis, dont en Angleterre, Allemagne, Suisse, Hollande, Espagne, Pologne, Slovaquie,… mais aussi au Brésil, en Chine, au Vietnam (dont à l’Opéra de Hanoï) ou encore à Kinshasa.


Dimanche 4

Skinpin / Sydney / fast punk

Apéro 16:00 – live 17:00

Skinpin (fast punk, Sydney)

Le retour tant attendu du duo australien ! Après avoir bluffé tout le public présent lors de leurs premier passage à Urgence Disk, ils continuent à sillonner les routes européennes à la recherche de place ou jouer et ils n’ont toujours pas acheté de billet d’avion retour.

https://skinpin.bandcamp.com/


Jeudi 8

L’esprit Philémon / Gva / chanson

Apéro 18:00 – live 18:28

Périples animaliers aux dancefloors de sable, L’effet Philémon projette ses aventures tropicales, image par image, dans la jungle de l’afro, du jazz et du punk instrumental. Son langage brut raconte les plages libres d’un monde toujours mélancoliquement ensoleillé dont le destin n’est jamais défini d’avance.

Marius Rivier – Drums

Jérémie Magnin – Bass

Félicien Donzé – Guitar


Dimanche 11

Meta Meat / f / urban groove

Apéro 16:00 – live 17:00

L’association de Phil Von (co-leader de Von Magnet) et de Somekilos ( moitié de 2kilos &More) sous le pseudo de Meta Meat, est l’ouverture à des expériences sensorielles où le corps est assailli de volées rythmiques et de loops aux confluents de la transe et du soufisme.

Meta meat résonne longtemps dans notre boite crânienne, une fois ses dernières notes ensevelies par le silence. On est pris dans une tourmente musicale aux montées inexorables vers un lieu de toutes les possibilités, où organique et synthétique défient les dieux, démontrant que la symbiose des matières, est la manière de raccorder le temps avec ses instants de pause et ses révolutions humaines.

Pris entre les cultures et les défis technologiques, leurs parcours respectifs et leur histoire intérieure, Meta Meat glisse entre les filets de la vulgarisation, cherchant à élever notre esprit vers des sphères imprégnées de savoir et de connaissance, de curiosité ethnique et d’ouverture émotive, de magie et d’introspection méditative. Un objet musical aux croisements de la sophistication et de l’animalité, de l’intuition et du lâcher prise. Envoûtant.


Lundi 12

Lambert-Emery-Jakubec / Gva / jazz

Apéro 18:00 – live 18:28

« Lambert-Emery-Jakubec »

Urgence Disk prendra des allures de cave à jazz le 12 mars prochain avec la venue de ce trio genevois. Réunissant Nicolas Lambert, Yann Emery et Samuel Jakubec, ce nouveau projet mélange compositions originales et reprises à travers un jazz moderne, riche et sans complexes. Inspiré par John Scofield, Herbie Hancock, John Medeski ou Jeff Ballard, le trio offre un répertoire qui fait plaisir au plus grand nombre, amateur de jazz ou pas. A ne pas manquer.

Line-up :

Nicolas Lambert – guitare

Samuel Jakubec – batterie

Yann Emery – contrebasse


Jeudi 15 avec Bar en Fête

Ostande / Ch / chanson


Samedi 17 avec Drone To The Bone

Redemptus / Pt / sludge metal

Cruelist / Pt / sludge metal

Apéro 17:30 – 1er live 18:30 – 2ème live 19:15

Oulala ! Double attaque frontale avec deux des plus valeureux représentants du foisonnant Underground “Made in Portugal” ! Faites pas les cons, ne manquez pas ça.

Redemptus , originaire de Lisbonne et de Madère. Post metal-sludge, noir, très noir, sincère, désespéré, épais comme un jour sans pain ; du pain béni, d’ailleurs. Bref. Hérissage de poils garanti pour les amateurs de groupes façon Neurosis, Old Man Gloom, Isis, Zozobra… La GUERRE!

En ouverture, Cruelist , originaire de Porto. Crust-hardcore-punk, violence gratuite, frénésie destructrice.

Tout ça à l’heure de l’apéro nantetcheu ! Il va faire bon chaud à Urgence ! Alors viens seulement, tu nous remercieras plus tard.

Liens :

DTB: http://dronetothebone.tumblr.com

URGENCE DISK: https://www.facebook.com/pages/URGENCE-DISK-RECORDS/101329779912757

REDEMPTUS: https://redemptus.bandcamp.com/album/every-red-heart-fades-to-black

CRUELIST: https://cruelistoficial.bandcamp.com/album/cold-lesson


Dimanche 18 avec Bar en Fête

Joseph Edgar / Canada / chanson rock

Apéro 18:00 – live 18:28

Moins de deux ans après la parution de son plus récent opus Ricochets, l’auteur-compositeur-interprète Joseph Edgar nous revient avec ‘Jusqu’au boutte/Entre les craques (Le Calepin d’un flâneur, partie II)’, deux nouvelles pièces offertes sous forme de 45 tours numérique. Sorte d’hybride entre la façon de faire old school mettant le support à l’avant-plan et la tangente new school qui tend à se libérer de celui-ci, ce projet musical explore davantage une veine résolument plus rock déjà effleurée sur l’album précédent, et se présente comme le premier volet d’une série à venir dans la prochaine année…

♦♦♦♦♦♦

Originaire de Moncton, Joseph Edgar est un artiste influent du courant acadien. Après avoir laissé sa marque au sein du groupe culte Zéro ˚Celsius, il lance sa carrière solo et collabore avec ses complices de la première heure : Les Païens, Marie-Jo Thério, Lisa Leblanc, Pascal Lejeune, The In & Outs et plusieurs autres. Il s’établit à Montréal en 2012, et c’est inspiré par son nouveau quartier et les personnages qui l’habitent que l’auteur-compositeur-interprète dévoile en 2014 un cinquième album solo, Gazebo, composé de 10 titres aux accents pop-folk peu communs. Le premier extrait radio, Espionne Russe, propulse son auteur parmi les incontournables de la scène musicale alors que la chanson obtient plus de trois millions de visionnements du vidéoclip sur Youtube, 25 000 ventes du single et une première position au palmarès francophone des ventes iTunes pendant plus de deux mois. Le public québécois découvre alors, en plus de la musique accrocheuse de Joseph, ses talents de dessinateur et sa grande créativité. Deux ans plus tard, l’album Ricochets (Braises d’été, Tout ce que j’ai pu dire) surprend avec un mélange de textures raffinées, un son plus charnu et des tendances pop bien assumées, le tout sous la réalisation d’André Papanicolaou.

Après avoir sillonné les routes du pays pendant plusieurs mois, l’artiste lance à l’automne 2017 deux nouvelles chansons réunies sur un 45 tours numérique, Jusqu’au boutte / Entre les craques (Le Calepin d’un flâneur, partie II ), dont il signe pour la première fois la réalisation. Proposant un son qui lui est propre, mais toujours en évolution, il nous transporte avec plaisir dans son univers musical soigneusement mixé par Ben Bouchard (Mara Tremblay, Laura Sauvage). Joseph Edgar poursuit en ce moment une tournée de spectacles à travers le Québec et s’apprête très bientôt à faire l’annonce d’une série de dates en Europe pour l’hiver.

http://www.josephedgar.ca


Lundi 19 avec Bar en Fête

Mehdi Krüger / Fr / poésie sonore slam urbain

Apéro 18:00 – live 18:28

« D’origine allemande et algérienne, pour moi les mots ont été le moyen d’assembler les pièces de mon puzzle. Je les vois comme les grains d’un bac à sable truffé de mines.

J’aime les mots. D’aussi loin que je m’en souviens.

D’une enfance en banlieue, j’ai gardé le souvenir des ravages que cause leur absence, la violence qu’elle déchaîne. Qui a vu de ses propres yeux une émeute urbaine, comprend pourquoi toute dictature commence par brûler les livres.

Puis les tours se sont éloignées et ont laissé place à une adolescence ennuyeuse et solitaire à la campagne où les mots ont été mes complices d’évasion. J’ai passé mon temps à les lire, mais surtout les écouter et les dire.

En y pensant, je réalise qu’ils ont toujours décidé pour moi : à l’adolescence, la noirceur du Wu-Tang Clan m’a ouvert à l’univers hip-hop, et dès le début des années 2000, la poésie Vaudou de Saul Williams m’a fait basculer dans le Slam. J’y ai découvert cette vérité fondamentale: il est des mots qu’on ne pourrait confier à l’oreille d’un proche mais qu’on peut partager sur scène avec une foule d’anonymes.

Depuis, je les ai déclamés sur des dizaines de scènes en France, au Liban, en Belgique, Italie, Tunisie et Algérie.

Trop universaliste pour l’underground, trop ghetto pour les intellos, finalement mon histoire est celle d’un singe savant qui refuse de quitter la jungle. »

http://mehdikruger.com


Mercredi 21

Tomoe / Fr / Loop guitare & atmosphérique rock

Apéro 18:00 – live 18:28

Tomoe se veut ambiant, très proche de la scène post-rock/Shoegaze.

Un décor de carte postale sonore, oscillant entre moment épique et atmosphère intimiste.

https://www.youtube.com/watch?v=oulihf19Li8


Vendredi 23 dans le cadre de Bar en Fête

Gontard! / Fr / slam urbain electro

Apéro 18:00 – live 18:28

Gontard! est un artiste originaire de Valence 1. Toujours affublé d’un masque de lapin, il se fait connaître par des chansons à base de samples et de textes parlés-chantés (talk over)2. Sorti en 2012, son premier album CD Bagarre Lovesongs comporte 30 titres accompagnés d’un journal au format A33,4. Gontard! est comparé à des mavericks, comme Daniel Johnston dont l’œuvre est à la fois prolifique et peu connue du grand public4. Sorti en 2014, Mostla Mixtape est considéré comme un album de sample et de hip-hop complexe de par ses paroles et ses audaces musicales5.

Pour l’album ‘Repeupler‘, il s’entoure de musiciens expérimentés afin de proposer des instrumentations aux sonorités rock2, voire jazzy sur certains titres. Si certains textes relèvent de l’introspection intimiste, d’autres ont une dimension politique affirmée et font figure d’appel au combat7. L’univers musical du groupe a été comparé à celui de Labradford, Arab Strap8, Fauve, Daniel Darc9 ou encore Michel Cloup2. Gontard! est soutenu par les Innocents qui est également l’une de ses influences revendiquées. Il cite également le philosophe Gilles Deleuze et fait sienne la formule de Proudhon « la propriété, c’est le vol »11. Il dit également être influencé par la lecture du journal l’Humanité, les lettres de Karl Marx à sa femme et ainsi que par les films français des années 197012. Archiviste pop, il puise dans une discothèque riche de milliers de disques pour les arrangements de ses morceaux13.

En 2016, le groupe sort un album composé de reprises de Jean-Luc Le Ténia, chanteur décédé en 2014. En 2018, avec l’album ‘Tout naît/Tout s’achève dans un disque‘, Gontard! s’affirme comme « un conteur du quotidien dégueulasse, du désœuvrement exaspéré ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.