A l’instar de certaines comètes ou éclipses, les zalboumes d’Unfold sont un phénomène rare et attendu des amateurs de sons à surplus de balloches chromées. Les neuf titres du millésime 2017, soit leur quatrième recueil en plus de vingt ans d’aléatoire carrière, portent tous la marque d’un hardcore/suldge quasi-litanique de fort bonne facture. On pense fatalement à Unsane pour le son rustique des grattes et les vocalises brutes d’époumonage. Danek gueule comme un perdu dans la brume de ses propres folies et les dissonances pimentent les compos sans les embrouiller outre mesure. Parfois émergent des plages épurées (‘Admirals Dissono’) ou un instrumental qui tangue façon vieille barque (‘They had wolves’), comme pour permettre au public des futures batailles live de reprendre son souffle entre deux assauts. C’est bienvenu, parce que le titre suivant se termine en une cavalcade qui annonce des slams riches en piétinements inopinés des moins solides sur leurs pattes…

www.facebook.com/unfoldrocks
Note: 4/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.