Tourposter


Les Népalais d’Underside sont de retour en Europe pour une tournée
de 11 dates avec les nyonnais de Voice of Ruin.
Randy, chanteur de Voice of Ruin, accorde à Daily Rock un tour report.


DAY 1 – 02.04.2015 – GENEVA (CH)

C’est d’un bon pied que je me lève en ce jeudi matin gris et pluvieux! Bien que le temps soit des plus maussades, mon esprit est, lui, sous le soleil. Ce soir c’est le premier concert d’une longue série et ça se passe à la maison.

Rendez-vous en début d’après-midi au local pour charger le matériel et préparer les caisses de merchandising, puis départ pour Genève! Au passage, petite halte chez Music Store afin de récupérer le backline de la tournée. Un grand merci à Nabil pour sa confiance.

On arrive sur place, l’installation prend forme et les copains d’Helmut débutent tranquillement leur soundcheck. C’est la première fois que je remets les pieds à la Villa Tacchini depuis la transformation de la salle et je suis épaté (et ému, car beaucoup de souvenirs de jeunesse). Une grande salle bien équipée et professionnelle qui remplace rapidement l’ancien pavillon en bois qui était gravé dans ma mémoire.

Aux alentours de 17h00 je reçois un appel de Bikrant, guitariste d’Underside, qui m’annonce que le groupe est bien arrivé à l’aéroport et qu’ils seront sur place pour le repas aux alentours de 19h00!

Les népalais débarquent et la bonne humeur avec! Cela faisait un sacré moment que je n’avais pas revu mes cinq amis rencontrés pour la première fois en 2010 à Katmandou lors du Silence Festival où je jouais avec Enigmatik. Après ces retrouvailles, il est de temps de passer à table, de prendre des nouvelles et de parler un peu de l’organisation du tour. La bonne ambiance règne et les shows risquent d’envoyer du lourd.

A 21h00, Helmut donne le coup d’envoi devant un public déjà bien nombreux qui s’agglutine rapidement au devant de la scène. Le son est massif et les musiciens en pleine forme. Les nouveaux titres de la formation sont des petites perles de metal/stoner progressif. Pendant ce temps, on se prépare pour notre show dans les loges et on se motive en partageant une petite absinthe avec une partie d’Underside.

Il est déjà presque 22h00 et donc le moment de monter sur scène pour donner le coup d’envoi de cette tournée européenne. Le public est présent et souriant, les premières bousculades prennent forme et quelques têtes commences à tourner et à headbanguer. Malgré quelques petits soucis de son, nous sommes satisfaits de notre premier concert et plus qu’heureux d’avoir rejoué à la maison devant les copains.

Mais maintenant, c’est au tour d’Underside de donner un show carré et énergique. Le chanteur Avishek parvient à motiver les foules et les premiers pogos sont lancés. Le public est heureux et conscient que les musiciens viennent de faire un voyage de près de 20 heures pour jouer ce soir. Petite mention à l’avant dernier titre, au début duquel le groupe fait assoir la salle pour ensuite la faire jumper en rythme. Bref, un excellent show qui montre qu’Underside sont chauds bouillants et prêt à conquérir le continent.

Après quelques bières, il est temps de ranger le backline et de tout répartir entre les deux véhicules. Il y a plus de matos que prévu, mais on réussit finalement à tout faire rentrer! Il est 03h00 et l’heure de rentrer.

Un grand merci aux environs cent personnes qui ont contribué au succès de cette première soirée et je pense que mon mal de crâne confirme la qualité de cette première date. Il est maintenant 13h00, l’heure de partir pour la Rockfact de Münchenstein (CH) où nous jouons ce soir! La suite demain!


DAY 2 – 03.04.2015 – MÜNCHENSTEIN (CH)

Nous arrivons aux alentours de 17h00 devant le Rockfact de Münchenstein, un petit village à quelques kilomètres de Bâle. Nos amis d’Underside sont déjà sur place et semblent être fatigués de la veille, tout comme nous et nos têtes de vainqueurs pas très fraîches. Le club est excellent, jolie scène, bon système de son et loges conviviales.

Le déchargement se déroule sans encombre et dans la bonne humeur habituelle. AskingAlexander, notre ingénieur du son, prend ses marques et Underside commencent à s’installer pour leur soundcheck. Le son envoie bien, tout est en place et les premières bières sont ouvertes.

Peu avant l’ouverture, nous recevons un délicieux chili cuisiné par l’organisateur Sebastian. Nous recevons également plusieurs bouteilles d’alcool qui font le plaisir de la plupart de l’équipe.

Il est 20h30, le premier groupe Kasparov de Olten lance les hostilités devant une foule clairsemée. Le public ne semble pas très chaleureux et réactif, malgré l’énergie de la musique. Les choses commencent à bouger avec Darrow, le groupe local de la soirée qui envoie un bon metalcore bien burné et maitrisé.

C’est déjà notre tour de monter sur scène et d’essayer de réveiller le public. Nous donnons un très bon concert avec un son à la hauteur, quelques metalleux s’avancent au devant de la scène pour secouer la tête. Au final un bon concert malgré le peu de monde et de réactivité. Nous partageons ensuite quelques whisky avec un fan et un ami venu de Mulhouse. La soirée est lancée.

Underside se chargent de donner le coup final avec une excellente performance qui n’aura malheureusement pas suffit à faire bouger la cinquantaine de personnes présente dans la salle. Cependant le public semble apprécier et s’avance pour partager un moment privilégié avec le groupe. Mission accomplie.

Nous terminons la soirée dans le local de répétition de nos amis de A World Of Failed History. Bières, whisky et concert acoustique au programme. Aux alentours de 05h00, prenons la sage décision d’aller dormir. Il faut être en forme pour le show de demain à Naters!

 


DAY 3 – 04.04.2015 – NATERS (CH)

Malheureusement il y a toujours un prix à payer le lendemain matin et c’est le cas aujourd’hui. Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner 12 hommes en tournée qui s’entassent dans un local pour y passer la nuit! Direction Bâle afin de se restaurer dans une petite auberge. L’occasion parfaite pour faire découvrir la fameuse Schnitzel à nos amis népalais. Un bon repas qui aide l’assemblée à se remettre en jambes, nous sommes prêts pour reprendre la route. Ce soir c’est à Naters (Valais) que ça se passe, dans l’une de nos salles favorites, le Moshpit Club.

Nous arrivons sur place aux alentours de 15h00, la plupart d’entre nous profite de ce magnifique backstage pour se doucher. Un petit soundcheck après la douche et il est déjà l’heure d’ouvrir les premières bières de la soirée (qui font mal).

Le premier groupe, Mekonium, ouvre le feu à 22h00 devant un public bien présent et motivé à passer une bonne soirée. Nous commençons notre concert à 23h30 et les premiers rangs semblent apprécier la chose. Nous envoyons un set carré et puissant qui met tout le monde d’accord. L’audience est chauffée et prête à accueillir Underside.

Après un début de concert un petit peu difficile (tout comme le matin), le set de nos amis népalais monte en puissance et parvient à faire bouger toute la salle en rythme. Un joyeux bordel qui fait très plaisir à voir. Je passe le concert a donner du rhum à Bikash, second guitariste du groupe. Un excellent show qui se termine par plusieurs rhum-coca autour de la table de merchandising qui se fait dévaliser par un public conquis. Que du bonheur.

Nous décidons de laisser les 6 lits des backstages à Underside et nous prenons la route pour aller dormir à la maison, vu que nous devons de toute manière passer par Lausanne le lendemain pour notre concert à Wil! 06h00 au lit, fatigués, éméchés, mais heureux!


DAY 4 – 05.04.2015 – WIL (CH)

Il est 10h00, mon réveil sonne. Nous avons rendez-vous à 11h30 à Nyon. Je prends une douche réparatrice et je prépare mon sac quand tout à coup mon portable sonne et Olivier me demande où je suis. Je lui réponds que je suis encore à la maison et Olivier me demande quand je vais arriver car il est déjà midi… Je vérifie et je remarque qu’effectivement l’horloge de mon portable avait reculé d’une heure pendant la nuit… WTF?

J’arrive à notre point de rendez-vous avec un retard d’exactement une heure. Je m’excuse, tout le monde rigole, on prend la route! Quelques heures plus tard nous arrivons à la Gare de Lion de Wil. Une salle réputée et reconnue de la sardine. Ce soir nous ouvrons pour The Modern Age Slavery, un groupe italien de death-metal. Trois groupes locaux partagent également l’affiche du soir. Nos copains d’Underside arrivent avec un petit retard et semblent très fatigués de la veille. Nous profitons du temps mort pour aller chercher les clés de l’hôtel du soir qui se trouve à une vingtaine de minutes de la salle. Sur la route, nous remarquons qu’un pneu est complétement dégonflé. Nous découvrons une vis en plein milieu du pneu. Nous appelons le TCS qui arriva rapidement et régla le problème en quelques minutes en colmatant la fuite. La casse est limitée.

Les locaux de Life’s December et My Last Hour lancent les hostilités et le premiers moshers sont déjà à fond dans le pit. Nous jouons juste après Blood Runs Deep, un très bon groupe de doom de la région, mais un peu hors-sujet par rapport à l’affiche. Nous montons sur scène et envoyons un gros show, malgré les premiers signes de fatigue. Une expérience assez particulière au niveau du public vu qu’il était divisé en deux groupes: les metaleux et coreux. Les premiers headbanguent tandis que les seconds moshent. Nous recevons une belle série d’applaudissements de la part de la centaine de personnes présente ce soir.

Underside enchaine direct après nous avec un set efficace et bien posé. On remarque que le sentiment de fatigue est aussi présent chez eux ce soir. Mais la prestation suffit à motiver le public qui apprécie l’énergie et le groove du groupe. Nous partageons une bière et sortons des backstages afin de d’écouter le dernier groupe de la soirée qui donna un concert puissant et très pro. Après leur concert, nous échangeons quelques félicitations et nos contacts, un groupe super sympathique. Je discute ensuite un moment avec Felix, l’organisateur de la soirée qui m’avoue avoir été ravis des deux concerts.

Nous partons de la salle aux alentours de 01h00 pour nous rendre à l’hôtel, il est temps de dormir car demain le réveil est fixé à 06h00 et nous avons huit heures de route jusqu’à Amsterdam.


DAY 5 – 06.04.2015 – AMSTERDAM (NL)

06:00 du matin, les premiers réveils sonnent, certains se douchent, tandis que d’autres profitent des dernières minutes de sommeil. Départ à 07h00 pour huit heures de route. On a déjà vu pire, mais ça va piquer. Nous échangeons un peu les équipes dans les vans afin de casser la routine et notre van se transforme vite en fumoir. Après tout, nous allons à Amsterdam, non?

Après une longue route, nous arrivons enfin à l’Autocontrol d’Amsterdam. Quelqu’un vient nous ouvrir, mais personne ne semble être au courant du déroulement de la soirée. Et même de l’endroit où (pièce) nous devons jouer… Nous avons déjà joué dans de nombreux squats, mais encore jamais dans un tel endroit. Nous trouvons enfin la personne « responsable » de la soirée qui nous annonce que nous devons revenir à 19h00 afin de voir si le groupe local sera là, car il ne sait pas si ce dernier viendra, alors que deux autres groupes étaient également prévus. Il nous dit également que si le groupe local ne vient pas, il n’y aura pas de show car la génératrice pour la sono leur coûte 5 euros par heure et qu’ils n’ont pas envie de gaspiller. Voilà les meubles sont posés. On nous montre ensuite le dépotoir où nous sommes censés passer la nuit. Je vous épargne les photos de seringues.

Nous décidons donc de partir en ville afin de booker une auberge. Après une longue discussion nous pensons qu’il est plus sage, ou plutôt logique, d’annuler le concert vu les conditions et la motivation des personnes sur place. Nous passons une superbe soirée en ville et profitons des Coffee Shop. Nous terminons la soirée aux alentours de 03h00 dans un bel état!


DAY 6 – 07.04.2015 – VOLMERANGE (F)

Malgré la route du jour, nous décidons de mettre les réveils à 10h00, histoire de rattraper un peu les heures de sommeil. Ce soir c’est à Volmerange-les-Mines que ça va se passer.

Nous arrivons au No Man’s Land, qui porte bien son nom, aux alentours de 17h00. Nous déchargeons rapidement et installons le backline. Ce café-concert est situé en France, à quelques pas de la frontière luxembourgeoise. Le staff est super sympa et nous commençons vite les soundchecks. Le groupe local, Inhuman Rampage, débarque une heure avant l’ouverture des portes et s’installe rapidement. Cependant le bassiste fait sauter sa tête d’ampli, nous lui prêtons la nôtre, qu’il casse également…un souci au niveau de sa basse apparemment. Nous trouvons cependant une solution de faire sortir la basse et les portes s’ouvrent.

Vu la situation du lieu et le jour, nous ne sommes pas étonnés de voir seulement une dizaine de personnes. Malgré ce petit nombre les trois concerts se passent bien et le public apprécie les shows privés. Malgré le Day Off de la veille, nos troupes sont toujours fatiguées et peu motivées. Nous allons rapidement nous coucher dans l’appartement prévu à cet effet, à quelques mètres de la salle.


DAY 7 – 08.04.2015 – TOURNAI (B)

Nous nous réveillons à 10h00 et heureux de cette belle nuit de sommeil. Nous avons, encore une fois, beaucoup de route devant nous. Nous profitons d’une petite halte dans une belle boulangerie locale et prenons un déjeuner de roi. Nous discutons du programme de la journée. Quatre heures de route, visite de la Ligne Maginot d’Immerhof et recherche d’un magasin de musique pour réparer la malheureuse tête de basse d’Erwin.

Nous commençons par une visite culturelle. Personne n’est sur place, alors nous décidons de nous promener un peu au dessus de l’ouvrage. En redescendant, un grand barbu vient nous demander si nous voulons visiter. Nous répondons par la positive, il ouvre alors la porte principale et nous pénétrons dans le lieu historique. Un moment agréable et très instructif vu la passion du guide qui nous annonce qu’il est en fait le président de l’association qui gère le lieu. Après deux heures de visite et une petite bière avec notre guide, nous reprenons la route.

Il est 18h00, nous arrivons à Tournai en Belgique. La moitié du groupe se rend au magasin de musique et trouve une solution pour la tête de basse. Les autres arrivent au Cornwall, bar médiéval/pirate dans lequel nous jouons ce soir. Le lieu est vraiment super cool, tout comme l’équipe qui nous abreuve tout de suite. Ce soir c’est open bar… ça va encore faire mal.

Malgré quelques soucis avec la sono du bar, nous décidons d’utiliser le retour pour la voix et de se la jouer rock’n’roll. Nous débutons le show à 21h30, après quelques bonnes bières belges. Le bar est bondé et le public des plus chaleureux. Nous offrons une prestation franche et rock’n roll. Un grand plaisir de rejouer dans ce genre d’endroit que nous aimons particulièrement.

Underside nous succèdent et envoie du lourd comme tous les soirs! Le chanteur a retrouvé sa voix et c’est précis, efficace et direct. Le public est, encore une fois, conquis!

Nous terminons la soirée au bar et profitons des divers alcools forts et bières spéciales. Les gars d’Underside se rendent à leur hôtel, nous montons à l’étage pour dormir chez le barman. L’un d’entre nous vomit (aucun nom ne sera donné) dans son lit tandis que les autres dorment déjà.


 

DAY 8 – 09.04.2015 – PARIS (F)

Les premiers se réveillent et constatent les dégâts de la veille. C’est connu et confirmé, les bières belges tapent fort! Notre hôte nous prépare du café, nous discutons, prenons une douche et descendons dans le bar pour charger notre van. Nous avons RDV à 13h00 dans un restaurant parisien avec les organisateurs du jour.

La circulation commence à s’amplifier, nous pénétrons dans Paris. Après une bonne heure dans les embouteillages et à la recherche d’une place de parking, nous arrivons enfin au restaurant. Nos amis népalais ne pourront malheureusement pas être là, il semblerait que leur van ait un souci au niveau des freins arrières, mais rien de grave. Nous rencontrons Lenny et Thierry, les promoteurs de notre concert parisien. Le repas se déroule dans les règles de l’art, entre rigolades et discussions intéressantes. Il est déjà 14h30, l’heure d’aller installer notre backline au Gibus Café. Les népalais sont déjà là. La salle est parfaite, ni trop grande, ni trop petite avec une bonne installation et beaucoup de cachet. Les soundchek s’enchainent et les deux groupes locaux arrivent. Nous faisons connaissance, mangeons un morceau, buvons quelques bières et les portes s’ouvrent.

Le public est déjà bien présent malgré l’heure (19h30). C’est bon signe et on se réjouit de voir la suite. Cependant les personnes arrivent au compte goûte et il n’y aura pas beaucoup plus de monde ce soir. Nous jouons en troisième position, juste après Beast, un groupe de hardcore énergique. Nous donnons un très bon concert et le public débute directement avec des pogos, on prend notre pied malgré la fatigue! Mention spéciale à quelques amis parisiens qui ont fait le déplacement. Underside s’occupe de clôturer la soirée avec un excellent show et un gros son, fidèle à leur habitude.

Nous rangeons vite le matériel et sortons dans les rues de Paris afin de fêter avec les deux organisateurs et nos amis népalais. Une belle soirée qui se termine à 04h00 du matin à l’hôtel avec des bruits plutôt inquiétants du côté du van d’Underside, mais on verra ça demain.


DAY 9 – 10.04.2015 – REIMS (F)

L’heure du petit déjeuner est fixée à 09h30, les deux organisateurs de la veille se joignent à nous pour partager un dernier moment. Encore un grand merci à ces deux personnes qui ont rendu encore plus agréable notre venue à Paris. Ce matin nous devons régler le problème de freins du van d’Underside. Nous nous rendons donc dans un garage non loin de notre hôtel. Le constat est rapide: il faut changer les plaquettes et disques des freins arrière. Le garagiste nous promet que le tout sera prêt pour 16h00.

De notre côté, nous retournons sur Paris afin de passer un moment en ville et de se restaurer dans un excellent restaurant non loin de Pigalle. Nous reprenons la route à 14h30, le GPS nous indique un temps de route de moins de deux heures. Mais l’éternel trafic de la capitale change nos plans et nous arrivons seulement à 18h00 à l’Excalibur de Reims, un café concert en plein centre ville qui ne paye pas de mine mais qui est parfaitement équipé niveau son.

Nous installons la batterie et commençons à stresser car toujours aucune nouvelle d’Underside qui ont les baffles guitare et basse avec eux. Nous les appelons et ils nous annoncent qu’ils viennent de partir de Paris, le garage a mis plus long que prévu pour terminer la réparation. Nous profitons de ce petit temps mort pour aller visiter un peu la ville et admirer l’imposante cathédrale.

Underside débarquent juste 30 minutes avant l’ouverture des portes. Nous les aidons à décharger, le premier groupe local s’installe et nous passons à table. Mention spéciale à la tavernière pour l’excellent repas.

Les concerts commencent et la salle est déjà remplie et du monde boit encore des verres dehors. Le public est chaud et on se réjouit de monter sur scène. Nous jouons encore une fois en troisième position, juste après la très bonne prestation de Trash Heaven. Nous commençons notre set et les premiers pogos ne se font pas attendre. Nous faisons un sans faute, le public en redemande et nous passons un excellent moment. Juste après nous, nos amis népalais prennent le relai et envoie la purée. Encore une fois, la prestation du groupe plait et récolte de nombreux applaudissements.

Après une petite bière et un chargement plus lent que d’habitude, nous séparons les équipes en deux. Quatre personnes dorment sur Reims chez Jean, le batteur de Trash Heaven, tandis que les sept autres chez Olivier, l’organisateur de la soirée.

Je me retrouve dans le petit appartement de Jean avec Erwin, Tony et Olivier. Il nous propose du champagne, nous rigolons en pensant à une blague. Il apporte la bouteille, l’ouvre et nous dégustons cette délicieuse spécialité de la région. Encore un grand merci à MyFist et Jean pour leur excellent accueil.


DAY 10 – 11.04.2015 – TRAMELAN (CH)

Une longue journée sur la route nous attend et nous sommes un peu tristes car ce soir c’est la dernière date de cette première partie de tournée avant le concert du vendredi 17 avril à l’Underworld de Londres. De plus le temps est gris et le GPS indique un temps de trajet de plus de cinq heures. Vu la longueur, nous mélangeons les équipes afin d’aider Bikrant, guitariste d’Underside, à conduire vu qu’il est le seul du groupe à posséder un permis de conduire.

Juste avant d’arriver en Suisse, nous nous faisons arrêter à la douane par les gardes frontières suisses qui nous questionnent quand à notre activité, la provenance de notre matériel et du merchandising. Heureusement, nous évitons le pire et ils nous laissent partir après une rapide explication.

Nous arrivons à 18h00 au Glatz de Tramelan, un endroit vraiment super classe avec une bonne scène, un énorme bar et un magnifique backstage à la sauce orientale. Nous saluons Ian et Buried Side, nos amis qui organisent la soirée. Vu la quantité d’alcool qu’ils ont prévu, la soirée s’annonce des plus folles.

Après un excellent repas arrosé d’un très bon vin, nous descendons voir le concert impressionnant des Buried Side, un groupe de deathcore suisse très prometteur. Et c’est déjà notre tour. Le public s’est déplacé en bon nombre et nous nous réjouissons d’envoyer du lourd pour ce dernier show d’une série de dix jours éprouvants. Malgré quelques soucis de son, nous offrons une belle prestation au public jurassien et laissons la place à Underside qui assomme le public avec un très gros show, certainement l’un des meilleurs de la tournée.

L’ambiance de la salle change, le public également et le DJ All Styles du soir débute son set. Nous passons une excellente after tous ensemble qui se termine à 05h00 à l’abri PC de Tramelan. Les têtes sont pleines de souvenirs, toute l’équipe est un peu triste, mais pas trop puisque nous avons encore un dernier concert ensemble vendredi prochain à Londres dans une salle mythique: l’Underworld. La suite la semaine prochaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.