C’est par Skype que devait se faire l’interview de Sven Dirckschneider, fils de UDO, au sujet du nouvel album des Allemands. Mais quelle fut ma surprise d’entendre la voix inimitable de Monsieur Udo himself, qui nous a du coup gratifié de cette interview.

Ton seizième album ‘Steel Factory’ est sorti début septembre. Peux-tu nous en dévoiler le contenu ?
Les textes traitent en grande partie de choses plutôt personnelles qui me tenaient à coeur. Par exemple le titre ‘The Way’ est une biographie qui raconte mon passé et ce qui se passe quand on est en tournée. Mais il y a quand même quelques titres engagés comme ‘Play the game’ ou encore ‘Ten Reaper’. Ce n’est donc pas un album aussi engagé que ‘Decadent’ par exemple.

Comment expliques tu la productivité du groupe ? Une pression externe ou la facilité d’écrire ?
Je fonctionne de la même manière depuis des années, on finit une tournée, on fait un break et ensuite on se met au travail pour le prochain album. La seule différence, c’est qu’on y est allé tranquillement, car beaucoup de choses avaient été déjà faites pendant la tournée. On a enregistré dans différents studios, les voix dans un, les guitares dans un autre, puis on a tout finalisé au Danemark. On a plutôt travaillé en live, en se mettant dans un studio de répétition pendant une vingtaine de jours. On ne voulait pas réitérer ce qu’on avait fait sur les deux derniers albums, à passer du temps sur internet à s’envoyer et écouter les morceaux chacun de son côté. Cet album est un travail de groupe, tout le monde a mis la main à la pâte pour apporter ses idées et écrire.

L’interview devant être avec Sven, je voulais savoir comment cela se passait de jouer avec son propre père, du coup je te pose la question : comment se fait cette collaboration?
On a vraiment une relation de musicien à musicien. C’est un plaisir de l’avoir avec nous, il a une soif d’apprendre et est très investi dans le groupe. ‘Steel Factory’ est son véritable premier album, donc il en a profité pour apprendre sur tous les niveaux: de l’enregistrement aux arrangements etc. Il apporte aussi sa fougue et sa jeunesse, et aussi peut être une nouvelle vision pour le groupe. Il est vrai que lorsque j’ai annoncé son arrivée dans le groupe, cela a causé un peu de gène avec les autres membres, qui pensaient qu’il y aurait peut-être du favoritisme, ou qu’ils n’auraient pas forcément la liberté de s’exprimer comme ils veulent, mais tout cela a été mis au clair immédiatement et tout le monde a été rassuré.

www.udo-online.com

FICHE CD

Nom de l’album : ‘ Steel Factory’
Label : AFM

Note : 3,5/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.