Les Young Gods débutaient ce jeudi 21 mars 2019 aux Docks de Lausanne, leur tournée européenne Data Mirage Tangram Tour d’après le nom de leur douzième album sorti tout récemment.

Premier concert d’une nouvelle tournée donc après deux jours de résidence aux Docks pour régler les derniers détails. Belle ambiance dans une salle évidemment archi-comble qui a d’abord accueilli Camille Sparksss, connue favorablement sous le nom Barbara Lenhoff en tant que moitié du duo Peter Kernel. Seule sur scène avec platine et synthé, ainsi qu’une intrigante pédale d’effet à ses pieds affublée du nom de Satan, elle a livré un set assez inattendu et aussi un peu décousu présenté comme un mélange de cold wave et d’hyper pop. Il a vraiment fallu attendre les derniers morceaux, plus rythmés, pour que cela décolle enfin.

Peu d’attente après les 45 minutes de Camilla Sparks, les musiciens des Young Gods font eux-mêmes quelques derniers réglages. Franz Treichler, Cesare Pizzi et Bernard Trontin prennent ensuite possession de la scène et lancent le bien nommé ‘Entre en Matière’ qui ouvre également leur dernier album. D’emblée, le son est absolument parfait. Chaque instrument s’entend distinctement dans le mix, preuve en est que deux jours de résidence sur place valent tous les soundchecks du monde. S’ensuivent encore plusieurs extraits de nouvel album que beaucoup de monde découvre attentivement en direct.

Ceci dit, les fans de longue date ne sont pas oubliés et le rappel sera intelligemment consacré à un voyage dans le temps débuté par ‘Kissing The Sun’.

Ce soir, même avec les cheveux blancs, les Young Gods restent éternels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.