En tant que deuxième album du trio énergique made in Switzerland The Unvierse by Ear, on pourrait se demander si l’accouchement fût difficile ? Pas vraiment. Curieusement, son titre éponyme est le même que leur debut album de 2017. Peut-être que le groupe de Bâlois veut confondre son public ou jouer avec ses attentes ? Une seule certitude : il faut s’attendre à l’inattendu. Les douze pistes commencent avec ʿBeen Here Beforeʾ, un morceau assez catchy avec des tournures alambiquées et un interlude psyché. Risqué ! Le second morceau ʿWhere all Sheep are Blackʾ commence lentement, puis surprend avec son chant très pop, des moments ʿstone rockʾ et un solo de guitare effréné et sauvage. Jimi Hendrix et Robert Fripp de King Crimson l’adorerait. Le morceau suivant au titre déroutant ʿTemperamental Apathyʾjoue avec des riffs typés AC/DC, un interlude surprenant et un mur de son que même Phil Spector aimerait. Le 6ème titre, ʿBad Boy Boogieʾ n’est pas une cover d’AC/DC, mais un hymne rock sympa avec un interlude délicat, qui rappelle pour un instant Rage Against the Machine – dans le bon sens du terme bien sûr. ʿ…And Dustʾ, la seconde partie folk de ʿSand…ʾ flatte avec de magnifiques harmonies chantées et quelques passages à la Pink Floyd. Le second fantastique album de The Universe By Ear termine sur le punk ʿTransitional Hairdoʾ. Un morceau qui finira définitivement de foutre le bordel dans vos cheveux.

theuniversebyear.com

Note : 5/5

Traduit de l’anglais vers le français par Chiara Meynet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.