Chroniquer un album de The Erkonauts peut s’avérer une tâche particulièrement ardue pour un rédacteur sachant à l’avance qu’on y trouvera peu ou pas de points de comparaison avec d’autres artistes si ce n’est… The Erkonauts ! C’est bien là tout le charme de ces quatre cavaliers de l’improbable, qui nous envoient un punk-progressif pêchu et mené à la perfection. Si ‘I Did Something Bad’ était déjà plus qu’excellent, ‘I Shall Forgive’ passe à la vitesse supérieure et nous gratifie de neuf titres extrêmement variés tout en restant parfaitement homogènes, que ce soit le brûlot d’introduction ‘Little Mary’, le long et très prog ‘Tales Of A Thousand Lives’ ou l’improbable death/black ‘Sappy’ qui clôt la galette. Clairement un (voir LE) meilleur groupe de la scène rock genevoise en activité.

www.erkonauts.com

Note : 5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.