L’album ‘Flying with the Owl’ est en quelques mots : sombre, serein, subtil, solennel et simple. On apprécie The Beauty Of Gemina pour la rencontre des synthés dark-wave avec la voix noble et grave de Michael Sele, c’est-à-dire à mi-chemin entre VNV Nation et The Cure. Le chant n’a perdu ni de sa noblesse, ni de sa gravité. Ce qui change en revanche, c’est la direction nettement plus rock-folk de la musique qui le soutient sur ce nouvel opus. Des ambiances plus organiques, mais toujours aussi sombres et douces, avec des suites d’accords à filer des frissons (ʿI Pray for Youʾ), des morceaux plus rythmés (ʿGhostsʾ, ʿTunnel of Painʾ) et des harmonies qui explorent les possibilités sonores d’une bonne vieille guitare folk. Ils nous touchent dans notre solitude, sans avoir besoin d’en faire des tonnes.

thebeautyofgemina.com

Note : 4,5/5

Auteur : Alain Foulon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.