Les Georges se nichent au cœur de la ville de Fribourg. Petit nouveau venu dans la jungle des festivals helvétiques, il a l’intelligence de jouer sur la proximité et un format modeste qui favorise l’ambiance familiale. Beaucoup d’enfants courent d’ailleurs un peu partout.

En cette douce soirée de juillet jouent les Britanniques de Temples, révélation rock vintage de 2014, année ou ils avaient sorti leur merveilleux premier album ‘Sun Structures’. Ce joyaux de mélodies guillerettes et efficaces estampillées 70’s est encore dans toutes les mémoires. Ce soir, à l’aube de sortir leur troisième galette, les jeunots tous droits échappés du film de Sofia Coppola de ‘Virgin Suicides’, (pattes d’eph et coupe chevelue comprises), nous offrent un beau retour en arrière. En fermant les yeux, on revient quelques décennies en arrière ! Temples réussit là où beaucoup échouent : faire une musique joyeuse, qui redonne le sourire, mais élaborée et qui ne tombe pas dans la niaiserie la plus totale. Au gré des ‘Hot Motion’ (le nouveau single diablement efficace), ‘Keep in the Dark’ et autres des ohoho que le public chante régulièrement sur ‘A Question isn’t answered’ ou ‘Shelter Song’, Temples fait carton plein et distille une playlist parfaite qui met l’accent sur le premier album. Final génial avec ‘Mesmerize’ qui se rallonge dans une sorte de kraut rock psychédélique. Keep in the Light to Stay out of the Dark ! Merci Temples, merci Les Georges !

www.lesgeorges.ch