Samedi soir, les Docks de Lausanne ont vibré grâce à Stone Sour et Florence Black.

La salle est déjà bondée, malgré la file à l’entrée qui s’étend presque jusqu’au Base Bar, lorsque Florence Black démarre son set. Avec ses riffs qui font inconsciemment bouger la tête, le groupe démontre sa puissance. Le public semble plutôt réceptif au rock des gallois, sans pour autant aller jusqu’à pogoter. A la fin du set, les trois chevelus paraissent conquis et sortent de scène tout sourire.

Ceux que tout le monde attendait, c’était bien Stone Sour. Et quel plaisir de les accueillir aux Docks pour leur unique date en Suisse, alors qu’ils jouaient au Hellfest pas plus tard que vendredi. Le sourire aux lèvres, sans prise de tête, le groupe démarre son show au milieu d’une pluie d’étincelles avec ‘Whiplash Pants’. Corey Taylor aspergera la foule d’eau puis de confettis à plusieurs reprises, le mélange idéal pour une fête réussie (même si ça colle !). Le public, pourtant, ne s’est réveillé qu’à la moitié du concert, lorsque le chanteur a lancé « vous avez le droit de danser, alors je veux tous vous voir danser sur la prochaine chanson ». Était-ce par manque de motivation ou parce que tout le monde admirait ses idoles ? On penchera plutôt pour la deuxième option. Le concert s’est terminé avec d’énormes marionnettes gonflables arborant d’immenses sourires, pour terminer dans la joie et la bonne humeur.

On pourrait regretter que Stone Sour n’ait joué que 1h20, mais si tout le monde faisait des shows aussi intenses que celui-ci, le monde se porterait bien mieux.

www.docks.ch

Texte : Alessia Merulla / Photos : Christian Inderbitzin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.