cd_somewhere.wolves

Brisons le suspens d’entrée de jeu, les petits gars qui se pointent devant nous aujourd’hui avec un « premier » album ne sont pas vraiment des inconnus. La bande d’Ass Of Spades a grandi. Elle laisse de côté le Stetson et une partie de l’auto-dérision pour nous montrer que tout ceci n’est pas une gigantesque blague cosmique. On se retrouve avec un son qui conserve la pêche parfumée à la cervoise coutumière des lausannois tout en faisant preuve d’une profondeur bien plus marquée. Nul besoin de pleurer sur les cendres des cuites à la texane, on y gagne au change avec un groupe qui tient en mains toutes les cartes pour briller au delà de la scène locale. Les envolées de guitare 70’s se retrouvent à boire des coups à la table des Hellacopters et de leur frénésie punkisante. On aime beaucoup.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.