Soften - Les Heures Blanches

Soften – Les Heures Blanches

Soften
Les Heures Blanches
Murmuration Records

On met un album de Soften dans sa chaîne hi-fi un peu comme on ouvre un recueil de poèmes. Ce quatrième opus est le premier pour lui dans la langue française. On peut écrire en général presque n’importe quoi en anglais sans sonner niais. Ecrire des chansons en français requiert par contre un tout autre niveau de songwritting. On aurait d’ailleurs presque envie de presser sur le bouton pause entre chaque chanson tellement on a envie de se poser pour intégrer ce qu’on vient d’entendre. Avec cet album intitulé « Les Heures Blanches », où chaque mot est parfaitement posé à sa place, jamais au hasard, dans une ambiance atmosphérique et rêveuse, Soften s’installe au sein du paysage musical helvétique. Grâce à cette indie pop intimiste, il nous transporte directement dans un univers délicat, comme dans une bulle fragile, ou dans un pays des merveilles dévoilant ses parts d’ombre. Cet album, peut-être parfois un peu répétitif dans les mélodies, mais toujours touchant, vacille en permanence entre vision sombre et utopie pop. Au fil de ces quatorze titres, la voix de Nils Aellen, à la fois chaleureuse et mélancolique, nous guide à travers ce mélange d’émotions à base de nostalgie, de tristesse mais aussi d’optimisme. Le tout est accompagné d’un livret à l’artwork tout à fait adapté au contenu de « Les Heures Blanches », dont les photographies viennent illustrer la musique avec leur paysage vaporeux. La poésie de ces lignes et les arrangements discrets d’une production réfléchie qui sonne spontanée tout de même font que l’on tient ici un album qui nécessite une écoute active et certainement pas en musique de fond.

https://www.youtube.com/watch?v=ayFjsfXEZoI

http://www.soften.ch/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.