cd_sleater.kinney.OK(BD)Le magazine musical anglais Mojo a donné à ‘No Cities To Love’ une note de 5/5, ce qui n’arrive que très fréquemment, spécialement lorsqu’il s’agit d’un groupe encore en activité. La critique légendaire du journalisme musical américain Greil Marcus définit Sleater Kinney comme ‘le meilleur groupe d’Amérique’. Beaucoup d’éloges pour un groupe qui fut resté silencieux durant six ans – Sleater Kinney s’était séparé en 2006. Une rupture bienfaisante. Les dix morceaux de ce nouvel opus ssez court sont tous rafraîssant et énergisants. Le trio exclusivement féminin Sleater Kinney, issu du mouvement riot grrl, a rendu son son plus optimal et fort. La rythmique devient intéressante (tous les titres peuvent être qualifiés de ‘Punk Funk’) proposant quelque chose de plus compact et compliqué. Il suffit d’écouter la guitare sur des titres comme ‘Fangless’ ou ‘Gimme Love’. ‘No Cities To Love’ réunit le meilleur de The Slits, Rip Rig & Panic et Sonic Youth. Sleater Kinney ne réinvente pas le rock indie, mais lui donne un rafraîchissant coup de pied au cul.

FICHE CD
No Cities To Love
Sub Pop
www.sleater-kinney.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.