C’est un Samsung Hall complet (5’000 personnes) qui accueillait l’immense Slash en ce 7 mars. Et qu’on se le dise, fort désormais d’une belle discographie solo, le gaillard pioche quasiment uniquement dans celle-ci pour construire sa setlist. Autant dire que celles et ceux qui étaient là pour entendre du Guns n’ Roses ont pu être un poil déçus. Enfin, en théorie. Parce qu’en pratique, Slash a quand même de sacrés morceaux solo. Et Myles Kennedy, s’il n’est pas le frontman le plus spectaculaire qui soit, est définitivement un chanteur d’exception. Le concert était donc fort plaisant.

Quant à la première partie, « Bishop Gunn« , elle a assuré également, même si son style musical était peut-être un peu mou du genou pour les fans de hard rock, soyons honnêtes…

www.goodnews.ch

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.