silver_dust_web

Le deuxième album pour la formation jurassienne met Kiki Cretin en émoi! Le chanteur s’est entouré d’artistes chevronnés pour concocter ‘The Age Of Decadence’, sorti ce mois. Plus aventureux, c’est un rafraichissement bienvenu pour nos oreilles et pour la scène helvétique.


Deux nouveaux musiciens sont arrivés dans le groupe depuis la sortie du premier album. Est-ce que leur expérience avec leurs précédents groupes ont influencé le son de ce nouvel album ?
A travers leur manière de jouer, certainement. Au niveau batterie, l’arrivée de Mr.Killjoy est un énorme plus et Tiny Pistol, le deuxième guitariste, est une véritable machine rythmique. Leur son est unique et a donné encore plus de caractère à l’album. Et puis nous avons un ingénieur du son absolument incroyable, en l’occurrence David Grillon, qui est véritablement le cinquième membre du groupe.

Et est-ce que le processus de composition a changé ?
Pas vraiment puisque j’ai composé toutes les mélodies et écrit également tous les textes, comme pour le premier album.

Par rapport à votre premier album, on peut s’attendre à des surprises ?
Le nouvel album est très mélodieux mais avec un caractère plus dur. Les morceaux sont un peu plus puissants que sur ‘Lost In Time’. Et puis il y a trois textes écrits en français. J’ai également ajouté quelques voix gutturales afin de donner des couleurs différentes au niveau du chant.

Justement, sur ce nouvel album, tu mélanges le français et l’anglais. Le choix de la langue te vient spontanément quand tu écris les paroles d’une chanson ?
J’avais très envie de tenter l’expérience d’écrire un titre en français. Lorsque je me suis rendu compte du résultat, j’ai décidé d’en faire deux autres. Il est vrai que tout dépend de la mélodie vocale, on se rend rapidement compte quelle langue colle le mieux ou non.

Lors d’une interview dans nos pages en 2014, tu disais devoir passer le ‘cap de la voix’ pour votre premier album. Tu as l’impression d’avoir bien passé ce cap ? Comment ça s’est passé ?
Oui il m’a fallu du temps pour maîtriser ma voix et aussi l’accepter. Etant soliste, je ne pensais jamais un jour me retrouver derrière un micro, ou peut être que c’était un rêve caché au fond de moi. Aujourd’hui, je prends un énorme plaisir à chanter et je découvre les possibilités qu’offre ma voix pour Silver Dust. J’essaie d’évoluer.

C’est toi qui t’occupe de toutes les parties vocales en dehors des chœurs ? Ta voix a un éventail de timbres très large pour passer du chant ‘doux’ aux différentes parties ‘criées’. Tu as suivi des cours de chant pour y parvenir ou c’est naturel ?
Oui je compose toutes les lignes vocales également. J’ai la chance de travailler avec une coach vocal qui est sensationnelle et qui s’appelle Mannalia. En fait c’est la chanteuse du groupe Manitu. Elle m’aide beaucoup pour travailler ma voix et également pour les morceaux chantés en anglais. Elle a su me donner confiance et m’a également donné les clefs du bien être pour un chanteur.

Est-ce qu’il s’agit d’un album concept ?
C’est presque un album concept. Le prochain album risque d’en être un. Les titres sur ‘The Age Of Decadence’ sont avant tout des cris de colère sur notre monde actuel, la malbouffe, la maltraitance animale et de la planète terre, l’abus de tout. Il y aussi des histoires basées sur les légendes anciennes, les croyances, la peur. Il y a en effet un côté un peu cinématographique à travers ces titres et ce que nous allons présenter sur scène. Un concert de Silver Dust ne sera plus un simple concert, mais un spectacle avec des acteurs qui apparaîtront durant le concert. Un mirroir magique nous accompagnera sur scène… On vous promet de l’inédit, il y aura un côté très cinématographique dans notre show…

En dehors de la musique, qu’est ce qui vous inspire pour composer?
Je suis fan de musique classique et j’aime beaucoup les films d’épouvantes et de suspens. J’adore les couleurs musicales qu’il y a dans ces films. J’aime me glacer le sang…

Après un premier album réussi, on a souvent la pression pour la sortie du deuxième. C’est votre cas ?
Non, je suis extrêmement satisfait de cet album et quoiqu’on en dise, c’est une perle qui ne pourra absolument pas passer inaperçue. On sent une évolution à tous les niveaux et il est rare de sortir un album et d’en être totalement satisfait, moi je le suis ! Nous le sommes tous !

On a beaucoup entendu parler de toi ces derniers temps à propos du concours Guitar Gods. Tu as été étonné du soutien massif dont tu as bénéficié de la part de ton entourage et de ta région en général ?
Je suis actuellement toujours en tête des votes mais je m’attends à une forte riposte. Il y a des concurrents sponsorisés par de grandes marques, l’évènement est énorme et l’enjeu également. Une sélection peu modifier une carrière… réponse le 1er février. J’ai été très ému du soutien massif que j’ai bénéficié, tant à travers les personnes sur les réseaux sociaux que par la presse. Cela fait tellement chaud au cœur et en même temps on a pas envie de décevoir, c’est donc une pression assez grande. Mais la pression, je l’ai eue depuis l’âge de 16 ans à travers mon poste de gardien de hockey… et je sais très bien la gérer après toutes ces années…

www.silver-dust.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.