Warning: ftp_nlist() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 402

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_nlist() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 402

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 681

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_pwd() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 226

Warning: ftp_mkdir() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/clients/59a0395750a8c6576bf50b2bd1e5f057/web/wp-admin/includes/class-wp-filesystem-ftpext.php on line 539
Shattered Fortress - le rêve de Mike Portnoy ! - Daily-Rock

Avec son Shattered Fortress, Mike Portnoy nous livrera son concert le plus personnel à la Z7 de Pratteln le 5 juillet. Explications lors d’un entretien que l’affable et bavard batteur accorda au Daily Rock. On parle musique, mais aussi de choses plus personnelles. A vos lunettes de lecture !

Mike, tu seras de retour à la Z7 de Pratteln le 5 juillet prochain. Comme bons nombres d’artistes, tu adores cette salle. Pourquoi ?
Comme te le diront tous les artistes, c’est parce qu’il y a le meilleur service de blanchisserie de toute la tournée européenne (éclat de rire) ! Plus sérieusement, la Z7 a toujours su accueillir les groupes de musiques progressives, en leur offrant la possibilité de jouer alors que d’autres salles refusent. De plus, cette salle possède une super production. Son et lumières sont toujours fantastiques. Je me réjouis de venir. La majorité des groupes attendent cette date de la tournée européenne avec impatience.

Avec Shattered Fortress tu vas jouer des compositions que tu as écrites durant ta période avec Dream Theater.
Ce n’est pas à proprement dit un ‘groupe’, mais plutôt un évènement ponctuel. Nous allons interpréter la ’12 steps suite’ dont j’avais composé les paroles et qui raconte les douze étapes que doivent suivre les alcooliques anonymes pour essayer de s’en sortir, chose que j’ai personnellement vécue. Je raconte cela dans des titres comme ‘ The Glass Prison’ ou ‘The Dying Soul’ par exemple. Nous interpréterons ces douze titres à la suite. C’est quelque chose que j’avais toujours voulu faire en étant dans Dream Theater.

Était-ce une sorte de thérapie pour toi d’écrire ces paroles ?
Ecrire ces titres fut l’une des manières pour moi d’arriver au bout de ces douze étapes que l’on doit faire aux AA. Alors oui, tu as juste, c’était une thérapie.

Quel est ton ressenti sur scène quand tu joues ces titres ?
Avec Shattered Fortress nous n’avons joué qu’une fois sur scène lors de la Cruise to the Edge en février (Mike avait organisé une fête lors de cette croisière musicale pour ses 50 ans, avec des concerts, ses amis, sa famille etc…). Pour être honnête, je n’avais pas tellement d’émotions par rapport aux paroles. J’étais plutôt excité, car c’était mon anniversaire, et j’étais entouré par énormément d’amis et ma famille. Je crois que tout l’environnement autour de moi était assez émotif, pour être franc. Mais probablement que les sensations seront différentes en tournée cette été.

Est-ce que vous n’allez interpréter que des titres de Dream Theater dont tu as composé les paroles, ou est-ce que peut s’attendre à autres choses ?
Uniquement des titres de Dream Theater dont j’ai composé les paroles. Il y a de quoi faire crois moi.

Tu avais composé ‘A Change of Season’ lors du décès de ta mère dans un accident d’avion. Puis ‘The Best of Time’ lors du décès de ton père et enfin ‘The 12 steps Songs’ par rapport à ton addiction. Tu sembles très enclin à parler de choses très intimes en écrivant tes textes.
Je suis une personne très ouverte d’esprit, et je pense que c’est juste naturel pour moi. Dans toutes les paroles composées que tu cites, il y a beaucoup d’amour et de choses positives décrites. Ma famille à toujours apprécié cela. Le titre ‘Honor Thy Father’ de l’album Train of Thought est le seul qui n’avait pas été apprécié par mes proches. Durant cette période, il y avait beaucoup de haine à l’intérieur de moi vis-à-vis de certains membres de ma famille. Par contre, actuellement, je ne ressens plus ces émotions négatives de l’époque.

Pourquoi as-tu choisis Haken pour jouer avec toi ?
C’est un de mes groupes de prog actuel préféré. Il me rappelle vraiment ma période avec Dream Theater. Ces musiciens sont fans de ce que je faisais et ils connaissent sur le bout des doigts mon répertoire. Il y a quelques années en arrière, j’avais joué ‘The Mirror’ avec eux, et j’ai su qu’un jour je partagerais la scène avec ces gars.

J’étais à la Z7 le 23 mars dernier pour ta prestation avec le Neal Morse Band. J’ai vraiment écouté avec attention le guitariste Eric Gillette. Je pense qu’il a un style très proche de celui de John Petrucci. Est-ce pour ça que tu l’as engagé avec Shattered Fortress ?
Effectivement, c’est l’une des raisons principales pour laquelle je l’ai pris à bord. Il est parfait pour interpréter ces titres. Il a aussi grandi avec Dream Theater, donc il est très familier avec ce répertoire.

Tu auras trois guitaristes sur scène. Penses-tu que les morceaux seront encore plus proches de leurs versions studio grâce à ça?
Oui, car John Petrucci ne pouvait jouer qu’une partie de guitare, alors qu’en studio, nous superposions plusieurs pistes différentes de guitare. Là, avec trois guitaristes qui ont vraiment bossé les harmonies, il y aura un mur de guitares qui nous permettra d’être plus proche des versions studio.

Tu célèbres tes 50 ans cette année. Avoir monté Shattered Fortress, c’est plus un cadeau que tu te fais à toi-même ou plutôt aux fans ?
Je pense que c’est un mélange des deux. Je dirais que les concerts durant la Cruise of The Edge était un cadeau pour moi. Mais organiser cette tournée et prendre ce répertoire sur la route, je pense que c’est un cadeau que je fais aux fans.

Peut-on espérer un CD ou un DVD de cette tournée ?
(hésitant) Il sera certainement compliqué de sortir quelque chose. Mais je n’ai encore pas réfléchi. Je vais filmer des shows, mais pour moi uniquement. Je vais y penser lors de la tournée et on verra !

Penses-tu être un exemple pour les personnes qui luttent contre l’alcoolisme, vu que tu as su vaincre cette maladie ?
Quelque part oui, je peux être un exemple. J’ai décidé de faire des changements dans ma vie il y a dix-sept ans en faisant ces douze étapes que j’ai mises sur des textes et en musique. Donc si ça peut aider les personnes qui les écoute, je trouve que cela est une bonne chose.

Je me souviens du documentaire ‘backstage’ tourné lors de ‘Train of Thought’ de 2004 au Japon. On te voyait souffrir d’une tendinite à ton bras droit, et tu ne pouvais presque pas manger tellement tu étais fatigué. Maintenant que tu es cinquantenaire, es-tu plus prudent par rapport à ta santé ?
La batterie est un instrument très physique. Et les tournées à travers le monde le sont tout autant. A cette période que tu cites là, j’avais 37 ans et je commençais déjà à sentir un peu les effets du temps. Donc oui, maintenant je me dois d’être prudent, de m’échauffer aussi souvent que possible, j’essaie aussi de me faire masser dès que je peux. Je sais pertinemment qu’avec l’âge ça deviendra toujours de pire en pire.

Ton fils Max est le batteur de Next to None qui ouvrira pour Shattered Fortress. Quand on le voit jouer, c’est techniquement proche de toi et très proche de Joey Jordison (ex Slipknot) au niveau de sa gestuelle et du show. Qu’en penses-tu ?
C’est une excellente comparaison. Ces deux batteurs sont ses plus grandes influences. Quand je le regarde jouer, il me rappelle moi à son âge, mais il me fait aussi penser à quelqu’un comme Joey. C’est très juste ! Tu sais, je suis très fier de mon fils, je parle beaucoup de lui. Il sortira son deuxième album avec son groupe en juillet et cet opus va étonner beaucoup de monde ! Max et le reste des membres de son groupe ne cessent de s’améliorer au quotidien.

On te connaît comme une personne très ouverte, qui collabore avec beaucoup de groupes et qui reste en contact avec ses fans à l’aide des réseaux sociaux. Est-ce que tu pourrais ou voudrais aussi avoir du temps, à nouveau pour les membres de Dream Theater ?
J’ai du temps pour toutes les personnes qui ont fait mon passé musical. Je vois mon passé avec beaucoup de très bons souvenirs, je suis une personne très sentimentale. Quand j’étais encore avec Dream Theater, j’ai été celui qui a invité par exemple Charlie Dominici (chanteur de Dream Theater jusqu’en 1990 avant l’arrivée de James Labrie) pour le quinzième anniversaire du groupe. J’ai aussi collaboré par la suite avec Derek Sherinian (avec PSMS) et aussi avec Kevin Moore (avec OSI), tous deux anciens claviéristes de Dream Theater. Je ne ferme donc jamais la porte aux personnes avec qui j’ai vécu des moments forts.

Tu dois constamment penser bien en avance dans une carrière. A quoi doit-on s’attendre te concernant pour fin 2017 et 2018 ? De nouvelles collaborations ? Un album de Flying Colors ? Transatlantic ? Winery Dogs ? Et où en est ton projet de super groupe de metal progressif que tu as annoncé en ce début d’année ?
Je sais exactement ce que je vais faire jusqu’en février de l’année prochaine. La tournée Shattered Fortress va se terminer autour de novembre. Par la suite, se sera le début du travail pour la composition du nouvel album de Flying Colors, et en même temps, je travaillerai sur le nouvel album de Metal Allegiance. Je vais ensuite me concentrer sur la sortie de l’album de mon nouveau groupe dans lequel participe Derek Sherinian. L’album est déjà presque fini en ce moment. On en dira plus durant l’été. Ce sera en tout cas mon principal objectif pour le début 2018.

Mike Portnoy’s Shattered Fortress – En concert le 5 juillet au Z7 de Pratteln !