Quand on parle de Shakra aux non-initiés au hard-rock suisse, ils pensent aux chakras, ces points d’énergie répartis dans notre corps. Deux sujets complètement opposés ? Pas forcément! Le 1er chakra pose les fondations, permet d’être dans le moment présent, et c’est bien le cas de ‘Cassandra’s Curse’, le 1er titre, qui annonce la couleur sans attendre et capte l’attention dès la première note ! Le 2ème chakra, celui de la créativité, est ici ouvert au maximum puisque le groupe nous sert avec ‘Something you don’t Understand’, un des meilleurs titres de sa discographie entière avec sa mélodie accrocheuse de powerballad eighties. Avec un 3ème chakra faible, l’être manque d’affirmation de soi, et c’est ce qu’il passe avec ‘Rollin’ qui reste en demie teinte et peine à convaincre. On passe au chakra du cœur, représenté par la balade ‘Open Water’, clichée à souhait mais apparemment nécessaire sur tout album de hard-rock. Mark Fox, de retour derrière le micro, n’a rien perdu de sa voix éraillée et chaude à la fois et nous amène donc directement au 5ème chakra qui concerne la gorge et la voix ! Le 6ème chakra, siège de la conscience, peut être activé en méditant et fixant du feu, mais on vous met au défi de méditer en écoutant l’explosif ‘Fire in my veins’ ! L’ouverture à l’énergie divine, c’est le dernier chakra. Tu l’as compris, le but avec les chakras est d’arriver tout en haut, comme le jeu dont est tiré le nom de l’album, ‘Snakes and Ladders (le jeu de l’oie). L’album prend quelques échelles et gamelles mais gravit le sommet sans trop de difficultés grâce à ses riffs heavy, solos jamais ennuyeux, un groove contre lequel il est inutile de vouloir lutter, le rock n’roll direct de titres comme ‘Medicine Men’ ou les chœurs entraînants de ‘The Seeds’. Vous saviez qu’en sanskrit, ‘chakra’ signifie ‘disque’ ? Tout est lié je te dis!



Note : 4/5



www.shakra.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.