Après le départ inattendu du guitariste Makro, le line-up de Samael a quelque peu refait ses rangs. Drop, qui œuvrait à la basse depuis 2015, retrouve son instrument favori, la six-cordes, et laisse sa place au nouveau venu en la personne de Zorrac. A cet occasion on a voulu en savoir un peu plus sur ce gaillard en lui posant quelques questions !


Zorrac, tout d’abord félicitations pour avoir rejoint les rangs de Samael en tant que bassiste ! Une petite présentation pour nos lecteurs de ton parcours musical est de rigueur. Peux-tu nous raconter comment s’est passé ton engagement dans Samael ? 

J’ai commencé à travailler pour Samael il y a 5 ans comme guitar tech et eu l’opportunité de faire de nombreuses dates en Europe, en Russie et au Canada avec eux. Le courant a très bien passé entre nous et nous sommes très rapidement devenus amis. Pour la petite histoire j’avais commencé ma première date au Czech Death Fest comme guitar tech et j’y ai joué mon premier concert avec Samael 5 ans après. Aujourd’hui c’est pour moi un immense privilège de passer de l’arrière au devant de la scène avec un groupe culte comme eux. 

Drop te cède la basse pour retourner à ses premiers amours à la guitare, il doit être ravi ?

C’est vrai que Drop est plutôt connu comme étant le guitariste et mastermind de Sybreed (dont je suis également fan depuis longtemps). Je crois qu’il est heureux de retourner à ses premiers amours même si le challenge a été aussi grand pour lui étant donné le calendrier qu’il a fallu tenir pour être prêt pour cette première date (15 juin 2018-CzechDeathFest).

 

Vous avez déjà fait quelques concerts ensemble et prochainement on vous verra Wacken. Pas trop stressé ?

C’est vrai que jouer à Wacken pour un troisième show est assez impressionnant mais l’atmosphère dans l’équipe est tellement bonne que tout se passe très bien pour l’instant et j’ai réussi à bien gérer la pression et l’enjeu des deux premiers. 

Tu joues également dans le groupe rouleau compresseur Herod et vous avez un album de prévu, comment vas-tu gérer tout ça ?

Oui je suis guitariste et compositeur d’Herod (Sludge Progressif-Vevey) depuis une dizaine d’année et nous en avons beaucoup parlé lorsque Xy m’a proposé le job. Mes collègues d’Herod m’ont tout de suite soutenu dans ce nouveau challenge, ça ne changera rien aux objectifs d’Herod, les deux sont tout à fait compatibles. Concernant l’actualité du groupe, le deuxième album est terminé et nous allons annoncé la sortie sur un nouveau label prochainement ! 

Un dernier mot ?

Hard ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.