Tout d’abord, petite mise en garde : l’album chroniqué en ces lignes n’est pas fait pour toutes les oreilles. Les personnes ayant un problème cardiaque, d’incontinence ou d’épilepsie sont priées de baisser le volume avant écoute, car les Valaisans de Rupted ne font pas dans la demi-mesure avec leur premier album ‘Blind Your Mind’.
Fondé en 2015 au coude du Rhône, Rupted est composé de quatre musiciens désireux de nous offrir un hardcore puissant et viril. Tout au long de ces treize titres, l’intensité ne baisse (presque) pas d’un poil. Les guitares sonnent grasses et les accords sont martelés à coup de masse. Lucien et Mic, avec leurs manches (de guitare), ne font qu’un. Grâce à une bonne cohésion entre les deux comparses, l’énergie est omniprésente. Vocalement, Jeff nous hurle toute sa rage. L’intro de ‘Rat’s Vengeance’ est à l’extrême opposé du verbe ‘susurrer’. Titre qui par ailleurs me fait un peu penser à du Slayer. Nous arrivons à la neuvième plage de cette galette ‘Fake Idols’, pour se rendre compte de l’excellent travail de Daffy derrière sa batterie. Le son de batterie est vraiment excellent, avec une mention pour le charleston et la caisse-clair étonnement cristallin pour ce style musical. S’en suit le titre ‘Fight With Me’ qui selon moi est le meilleur de l’album. Son riff de guitare efficace ainsi qu’une chouette cassure rythmique nous emmènent à bout de ces 2 min12, pendant lesquelles nous maltraitons notre nuque. Pour ma part, l’album aurait pu s’arrêter là, en pleine gloire. Les trois derniers titres tendent à tirer un peu l’album en longueur. Un treize titres, pour du hardcore, c’est un gros bébé, peut-être même déjà en surpoids.
On sent les Valaisans investis et motivés. Ils ne font pas dans la dentelle et c’est très bien ainsi. Manque peut-être un peu plus de variété dans les lignes vocales, ainsi que des riffs de guitares encore plus accrocheurs et groovy. Mais pour un premier effort, le quatuor nous prouve qu’on devra compter sur lui à l’avenir. Avenir que vous pourrez vivre en ‘live’ le 5 mai au Sunset Bar de Martigny ainsi que le 25 mai prochain à l’Irreversible Festival de Monthey. Rupted, rompu à l’exercice de la scène en 2018 ? Probablement.

www.rupted.net

3.5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.