La Route du Rock présentait une affiche incroyable pour son édition de 2017, et c’est donc en toute logique que Daily Rock se devait d’être présent.
Nous retiendrons la classe, la maîtrise et la grâce d’une PJ Harvey au sommet de son art, qui jouait pratiquement en ouverture de festival. La puissance et la sauvagerie des anglais de Idles, qui seront immédiatement suivis par la déflagration sonore toujours parfaitement maîtrisée des californiens de Thee Oh Sees. Autant le dire tout de suite : la succession de ces deux concerts, qui auront fini de lessiver un public déchaîné, aura marqué durablement cette édition du festival. Pour le deuxième soir, Temples et Future Islands n’auront certes pas déçu, mais n’auront toutefois pas su renverser un public qui les attendait avec impatience. Le troisième et dernier soir, Angel Olsen et sa bande au look classe-retro auront proposé une prestation subtile et hypnotisante. Toujours sur la grande scène, mais un peu plus tard, un splendide Mac De Marco tout en décontraction et humour aura su se mettre le public dans la poche dès son arrivée sur scène, scène qu’il quittera après un crowdsurfing gigantesque, clope au bec. Et enfin Ty Segall et Yak, dans des registres rock assez différents, auront été excellents et célébrés comme il se doit par une foule compacte et déchaînée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.