©Rotting Christ

Vingt-sept ans de carrière, douze albums, des milliers de lives, voilà le CV de Rotting Christ. Si leur pays est aux abois, eux ne connaissent pas la crise et remettent le couvert, avec l’un des albums les mieux ficelé du groupe…


Seuls membres encore présents depuis sa création les deux frangins et compositeurs principaux nous offrent là une ode au malin. Sans doute la plus belle déclaration musicale que l’on puisse faire à Satan ou Lucifer, appelez-le comme bon vous semblera. La première chose qui me frappe, c’est la pureté, la clarté du son et en même temps cette subtile violence, cette sensation malsaine d’effectuer une danse avec le démon. Vous ressentez bien cela sur le morceau ‘Ze Nigmar’.

Venons-en aux nombreuses guest qui viennent apporter leur pièce à l’édifice qui, comme s’il n’était déjà pas assez costaud, en rajoutent une couche.  J’adore ce contraste qu’apporte le chanteur de National Hellenic Theater sur le titre ‘Elthe Kyrie’ ; de par son chant, mais aussi par l’agencement des ambiances musicales qui s’entremêlent. Parlons également de ce morceau introductif où le groupe est rejoint par Magus de Necromantia. Voilà une association parfaite et musicalement c’est plutôt bien réussi.

Mais, sans conteste, le plus bel hommage à Satan est cet enchaînement, plutôt tribal de ‘Apage Satana’ vers le titre ‘les Litanies De Satan’. En fait, ce morceau au son dantesque voit le groupe rejoint par le chanteur de Samael. Toute personne ayant eu à faire des fiches de lecture dans sa jeunesse, reconnaîtra derrière cette déclamation, un texte tiré des ‘Fleurs du Mal’ de Baudelaire. La composition musicale est vraiment énorme, on ferme les yeux et on se retrouve directement au-devant des portes de l’enfer à supplier la bête de nous laisser entrer. . ‘A Voice Like Thunder’, voit le groupe rejoint par une autre belle pointure en la personne de Nick Holmes (Paradise Lost).

Pour cet album, pas ou très peu de redondances dans l’exercice proposé, une très bonne composition sans trop en mettre non plus, pas de branlage de manche non plus (ce qui n’est pas pour me déplaire), une technicité sans conteste et un travail de mixage qui permet de profiter pleinement de l’ensemble des nappes de claviers. Un très grand coup pour les vétérans du black metal grec. Si vous avez des potes qui kiffent égorger des moutons le soir autour d’un feu, ou sacrifier de jeunes vierges sur des hôtels les soirs de pleine lune, je n’aurais qu’un seul conseil à vous donner … offrez-leur direct!

https://www.youtube.com/watch?v=j7HR_oL6uqQ

FICHE CD
Rituals
Season Of Mist
www.rotting-christ.com
www.season-of-mist.com


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.