preview_rockozarenes_03_Offspring

Offspring

S’il y a un point avec lequel le festival Rock Oz Arène part toujours en avance, c’est son cadre enchanteur. Le charme des arènes romaines, les gradins offrant une vue sans égale sur la scène ainsi que sa taille à échelle humaine en font un festival à l’ambiance très conviviale.

La programmation de ces cinq jours est comme à l’accoutumée éclectique, allant des stars internationales aux groupes locaux, du rock à l’électro tout en passant par le rap et la chanson française. Le festival s’ouvre le 12 août par une soirée dont les têtes d’affiche sont Florent Pagny et I Muvrini. Pour la septième fois consécutive, le vendredi 14 août fait la part belle aux musiques électroniques avec la soirée Electroz’Arènes. Le samedi fera le bonheur des amateurs de rap, hip hop et RnB tandis que le dimanche sera réservé à l’humour avec notamment la présence du Swiss Comedy Club ou encore de Florence Foresti.

Mais la soirée qui nous intéresse vraiment, nous autres rockeurs, c’est le jeudi 13 août, soirée durant laquelle défileront tous les artistes estampillés rock de près ou de loin qui sont au programme de cette vingt-quatrième édition.

On dansera tout d’abord sur l’électro-rock funky et vitaminé des Français de Shaka Ponk, dont la réputation scénique explosive n’est plus à faire. Le show de l’Anglaise Paloma Faith accordera ensuite un moment de glamour et de répit aux arènes grâce à une soul contemporaine pop et envoûtante. Jimmy Cliff, légende vivante du reggae et pionnier de la musique jamaïcaine, sera présent ce soir-là pour faire planer le public au son de ses tubes planétaires comme les célèbres ‘I can see clearly now’ ou encore ‘Reggae Night’.

preview_rockoz_02Chikitas

Chikitas

Du côté de la scène du casino, les deux Genevoises du groupe The Chikitas, ravivant le flambeau du mouvement riot grrl, se feront un plaisir de répandre leur rock grungy au moyen de leurs guitares saturées. Le duo Elvett, mi-électro mi-acoustique, les Jordan’s Dive au swing communicatif et les Biennois de Death by Chocolate fouleront également cette scène dédiée aux découvertes.

Mais la vraie tête d’affiche de la soirée, c’est The Offspring : 30 ans de carrière, 9 albums studio. À l’écoute de leurs chansons bourrées de refrains accrocheurs à chanter en chœur et constituants l’hymne de ceux qui ont grandi dans les années 90, on aurait presque envie de ressortir baladeurs et skateboards de nos placards.

Il s’agit là du troisième passage à Avenches de la bande à Dexter Holland. Lors de leur concert ici en 2009, The Offspring avait déclenché des vagues de slam et de pogo dans la fosse des célèbres arènes devant un public déchaîné et conquis. Six ans après, ils reviennent distiller leur punk rock FM. Alors on a beau se dire que cette fois, on restera sagement assis dans les gradins, il y a toutes les chances que l’appel des refrains des quatre Californiens soit le plus fort et nous force à aller sautiller dans la fosse. Le dernier single en date du groupe s’intitule ‘Coming for you’. Alors on les attend.

preview_rockoz_arenes_01

www.rockozarenes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.