Bob Catley et Tony Clarkin de Magnum, Mick Box et Bernie Shaw de Uriah Heep, Rick Springfield, Steve Lukather de Toto et Don Felder de The Eagles : voilà, dans son ordre d’apparence sur scène, le beau monde qui s’est retrouvé pour ce Rock Meets Classic 2017.

N’oublions pas, bien sûr, le Mat Sinner Band et le Bohemian Symphony Orchestra de Prague qui ont magnifiquement soutenu ces artistes.

Bref, le Hallenstadion a vibré au son des plus grands tubes des groupes susmentionnés et c’était beau.

Vivement l’édition 2018 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.