fest_rock.altitude_chelsea.wolfe.OK(BD)

Chelsea Wolfe

Il y a des festivals que l’on attend avec appréhension, d’autres où l’on sait qu’on ira forcément faire un tour pour de simples raisons géographiques ou sociales (coucou Montreux Jazz et Paléo!), d’autres qui déçoivent chaque année, d’autres qui nous réjouissent de par leur forme et leur fond (coucou la Toxoplasmose!), et enfin il y a les festivals qui nous en mettent plein la gueule avec une programmation que l’on n’osait rêver : COUCOU LE ROCK ALTITUDE!

‘Déboucheurs d’oreille depuis 2006’, la onzième édition du Rock Altitude a fait frémir l’équipe du Daily Rock de par son lot de bonnes nouvelles tombées de manière éparses : tout d’abord, on nous annonce que le festival se déroulera pour la première fois sur quatre jour et non trois, ensuite on nous dit que Neurosis viendra en exclusivité suisse pour célébrer les trente ans du groupe, on nous fait mijoter en nous disant qu’il y aura ‘de la folk, du gros rock qui tache, du trip-hop, bref, il y en aura pour tous les goûts’, ce à quoi on répoAdobe Photoshop PDFnd aisément qu’il y en aura surtout pour les fins gourmets !

Mais on diverge, on diverge, et on en oublie le principal : cette prog, vous ne l’avez peut-être même pas vue. Alors voici de quoi vous rendre heureux.

On commence le mercredi 10 avec une soirée organisée par Headstrong Music, promoteur que les plus métalleux d’entre vous connaissez bien. Il y aura de quoi remuer de la nuque avec Entombed A.D en tête d’affiche, les finlandais de Steve’n’Seagulls, BEHEMOTH! ou les grands vilains de Mayhem pour démarrer ce festival comme il se doit.

Le temps de se repeigner la tignasse, le jeudi sera plus électro avec les Suisses de Kadebostany ou les foufous de Minuit. Gardez l’oeil vif, le reste de la programmation va tomber sous peu.
Vendredi on va headbanger encore, mais en slow-motion car ça va faire dans le lourd et le post-metal : pour preuve, vous préférez Neurosis, Mutoid Man ou Godspeed You! Black Emperor? Pas besoin de choisir, ils seront tous présents ce soir.

Samedi sera sous le signe de l’éclectisme, avec les japonais de Mono, les français dansants de Stuck In The Sound, les indie-brits de Shake Shake Go ou encore celle qui fait encore trembler notre coeur et notre sono avec son sublime album doom-lo-fi ‘The Abyss’ sorti l’année dernière, la sublimissime Chelsea Wolfe qui aura de quoi envoûter hardos, folkeux et autres festivaliers comme elle en a le talent.
La programmation complète n’est pas encore dévoilée à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais cette poignée de noms a décemment de quoi en charmer plus d’un.

L’abonnement quatre jour ne coûte qu’une centaine de francs en préloc contre moins de cinquante balles par soirée, et les organisateurs du festival ont même fait un ‘pass métal’ (uniquement mercredi et vendredi) pour les plus frileux. Si avec ça le Rock Altitude ne décroche pas un prix Nobel, on ne sait pas où va le monde!

www.rockaltitude.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.