Comme pour les dernières éditions, le festival s’étire sur quatre soirs pour tout le plaisir (ou plutôt, une destruction partielle) de nos oreilles et de nos cervicales. Vous n’aurez pas à vous soucier grandement de la météo comme la plupart du festival est sous couvert, mais emportez quand même une petite laine parce que c’est pas en plaine, Le Locle. Trêve de conseils que vous savez certainement déjà en tant qu’adulte responsable, passons au programme plus qu’alléchant de cette édition 2018 qui fait la part belle aux groupes de nos contrées.

Mercredi, on a droit à une soirée placée sous le signe de l’hypnose. Les groupes annoncés sont les deux groupes suisses Monument et Duck Duck Grey Duck, qui nous proposeront un mélange habile de leurs influences. On trouve aussi Dewolff, véritable prodige du rock psyché, les Canadiens de Metz avec du noise rock acéré à s’en couper les doigts et The Black Angels, véritables représentants du rock psyché depuis une quinzaine d’années.

Le jeudi laissera place en grande partie au blues avec Virgin Bitch et les Coconut Kings, groupes suisses nous en mettant plein les oreilles et les yeux. Si vous ne les avez jamais vu en live, n’hésitez pas à leur rendre visite lors du Rock Altitude ! Pour les amateurs de sons plus éclectiques, rendez-vous avec Hidden Orchestra, qui vous présentera toute la technique du jazz à sa propre sauce, ou encore J.C. Satàn, groupe provenant droit de nos chers voisins français avec leur garage rock bien sale. Comme dernier artiste, nous trouvons Seasick Steve, qui nous a toujours convaincu par ses prestations en live brutes et remplies d’émotions.

Vendredi, c’est certainement le jour qui attirera le plus de métalleux jusqu’au Locle. On y retrouvera Oregon Trail et Voice Of Ruin, groupes respectivement neuchâtelois et genevois desquels nous vous avons déjà beaucoup parlés, qui valent vraiment le détour. Allez soutenir des compatriotes, vous ne le regrettez pas. Rolo Tomassi nous en mettra plein les oreilles avec du mathcore, Unsane avec du hardcore noise. Ensuite Betraying The Martyrs, groupe ayant à nouveau insufflé de la vie dans le metalcore avant sa déchéance. Ensuite, grande surprise ! Cannibal Corpse, définitivement à ne plus présenter, bouclera la soirée par une belle boucherie. On vous avait prévenu pour vos cervicales.

Pour boucler cette édition du Rock Altitude, le samedi sera tout en douceur avec Darius, Adieu Gary Cooper et Alice Roosevelt, qui nous proposeront leur univers post rock, noise pop ou encore shoegaze. On trouve aussi The Soft Moon et son post punk torturé, Flèche Love avec un trip-hop pop-rock talentueusement combiné et Hyphen Hyphen qui nous balancent de la pop rock pointue.

Une belle affiche pour tous les goûts nous est promise, et nous savons d’avance que l’organisation est au top. Pourquoi encore hésiter ? Profitez des derniers jours de l’été et rejoignez-nous là-bas dans la joie et la bonne humeur !

www.rockaltitude.ch