La voix est fatiguée, le bonhomme aussi. C’est vrai. La sensibilité extrême de Renaud l’a (presque) perdu, mais il est « toujours debout », comme il le dit lui-même. Et même s’il est aujourd’hui fragilisé, Renaud fait partie des rares auteurs compositeurs que l’on peut qualifier d’incontournables dans le paysage musical français. Toutes époques confondues.

Sensible autant que teigneux, timide autant qu’effronté, le bonhomme est complexe. Il est surtout unique et attachant. C’est pour cela que beaucoup de celles et ceux qui ont grandi avec sa musique feront le déplacement dans quelques jours à l’Arena. Pas pour assister à une « performance » vocale. Mais pour lui montrer combien il compte pour eux. Espérons que cette tournée permettra à Renaud de faire le plein d’amour. Parce que maintenant qu’il est revenu, on n’a pas envie de le voir repartir.

Allez, pour motiver les derniers indécis (il ne reste d’ailleurs que quelques places, et uniquement pour le concert du 25 janvier, donc n’hésitez pas trop), voici Renaud en mode vraiment teigneux (commencez à 45 secondes si vous voulez éviter l’intro qui a très mal vieilli, par contre) :

www.livemusic.ch
www.renaud-lesite.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.