Ne vous est-il jamais arrivé de vous demander si vous étiez, au fond, le vilain petit canard d’un concours de beauté ? La petite erreur de code qui fait tout planter ? Le duo PWR BTTM affirme ici son identité et son côté excentrique avec ‘Pageant’, une ode au bizarre, au brut, le tout avec une gratte, des paroles amères et une batterie fofolle. Ça a un côté ‘enregistré dans sa chambre’ qui rend le tout magique, bien que cela manque parfois de chansons entêtantes (on regrettera le merveilleux ‘Wanna Boi’ sur l’album précédent, hymne de toute une génération) et de contrastes dans le produit fini. Mais PWR BTTM, dans le fond, a le pouvoir de renverser les podiums et de montrer qui sont les Reines. ‘Curse everyone who tells me that I cannot be who I want !’

Note : 2.5/5