L’association au Rez de l’Usine à Genève, qui a fêté ses 35 ans avec succès en décembre dernier, souhaite atteindre de nouveaux objectifs en 2019. Depuis sa création, elle a dû faire face à des changements organisationnels, à l’évolution de la société, aux nouvelles habitudes de son public, à la concurrence grandissante et à la crise de la musique, mais PTR n’a pas perdu de vue ses valeurs.

Éclectisme

Proposant une programmation musicale extrêmement riche allant du hip-hop à la musique électronique, de la pop au rock, du hard rock au punk et même au metal, l’association souhaite couvrir encore plus de styles sous-représentés ou inexplorés, pour toucher un public encore plus large et séduire toutes les tranches d’âge. La diversification de son offre ne lui fera toutefois pas oublier son identité rock.

Fréquentation

L’année 2018 a été particulièrement fructueuse pour l’association. En accueillant des groupes internationaux et régionaux, elle a connu une augmentation de 70% de sa fréquentation pour les concerts et environ 65% pour ses soirées dansantes. La fréquentation pour les soirées DJ est restée stable, quant à celle des lives elle a augmenté de 50%.

Scène local

Des légendes telles que Nirvana, Nick Cave, Slayer et Wu-Tang Clan sont passées par PTR, qui s’engage à soutenir les artistes locaux et régionaux. Quatre fois par an, des dossiers sont transmis à une commission externe qui offre à des groupes les moyens financiers pour un projet musical, pour réaliser un album, un clip ou une tournée. Plus de dix albums sont réalisés chaque année de cette façon, pour des groupes établis ou des jeunes talents, par exemple Knut, Prejudice-GVA, Hateful Monday, CardiaC, Shora et bien d’autres.

Tous les ans PTR organise le festival « Paye ton rock » qui réunit des groupes parrainés par l’association. Le prochain aura lieu le 6 avril 2019. Huit groupes seront présents pour des concerts exceptionnels sur deux scènes.

Identité visuelle

L’identité visuelle de PTR a elle aussi connu quelques changements ces deux dernières années. Le site internet, principale vitrine de l’association, a été rafraîchit et propose depuis l’année dernière des vidéos et des photos réalisées en coulisse. La communication de PTR se fait principalement par les réseaux sociaux, par la diffusion du programme en France voisine et en Suisse alémanique.

Collaborations

PTR entretient de multiples collaborations avec d’autres organisateurs tels que Electron, Balélec, La Bâtie, La Fête de la musique, l’Alhambra, Les Créatives et le Hellfest.  Son équipe évolue aussi et se compose désormais de Navid Rezai Aria, Sébastien Soler, Juan Aguiar, Julie Carton et Karen Blanche.

Plus d’infos sur www.ptrnet.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.