Philipp Fankhauser

J’étais venu principalement pour écouter Philipp Fankhauser, qui avait annoncé qu’il venait au Montreux Jazz Festival avec la grosse armada: c’est-à-dire son orchestre de base (classique basse/batterie/guitare/hammond) et toutes les choristes (3) ainsi que tous les cuivres (6). Une annonce promettant une belle soirée avec ces musiciens de haut niveau ! Le concert se déroulait au tout nouvellement rénové Jazz Club, une salle magnifique d’une contenance d’environ 600 personnes, des tables pour consommer pendant les concerts dans une ambiance club arrosé d’un soupçon de VIP donnant une atmosphère très blues à l’ensemble. A noter que le son dans cette salle est d’une qualité exceptionnelle. Philipp Fankhauser entame tranquillement son show juste au chant, accompagné par l’orchestre de base, sera rejoint d’abord par les cuivres, puis par les choristes pendant le temps que nous avons à disposition pour les photos (3 photos, avec l’handicap de devoir rester sur le côté droit de la salle).  L’ambiance monte et l’excellent bluesman suisse entraîne rapidement le public avec lui. Malheureusement il est tard (je pensais que le concert commençait plus tôt que ça) et j’ai eu la mauvaise idée de venir en train et dois filer bien avant que Kenny Neal ne rejoigne le groupe sur scène, ou que Flo Bauer, invité de Philipp, ne vienne l’accompagner sur quelques chansons. Cela n’est que partie remise !

Kenny Neal

Kenny Neal est un bluesman américain né à la Nouvelle-Orléans, élevé à Baton Rouge, qui pratique le Swamp Blues mais remonte facilement la rivière pour faire aussi du pur Mississippi Blues. Kenny Neal est un des meilleurs bluesmen de sa génération et a reçu récemment un Grammy Award et 2 Blues Music Awards. C’est donc avec une grand facilité qu’il a mis le public dans sa poche, plaisantant et discutant avec lui comme dans un club de Memphis, installant donc une ambiance chaleureuse pour un concert d’un peu plus d’une heure. Accompagné de membres de sa famille, avec un groove d’enfer Kenny a chanté et joué de l’harmonica (le saxophone du Mississippi) ses propres compositions en plaçant par-ci par-là des extraits de classiques du blues.

Kasper Agnas

Kaspar Agnas, qui ouvrait la soirée, était lui aussi venu en famille, puisque deux de ses frères l’accompagnaient, l’un à la batterie, l’autre au piano. Là, on était dans un tout autre registre, avec du jazz pur mené par la guitare de Kasper, qui a remporté le Montreux Jazz Electric Guitar Competition l’an dernier. Un jeune prodige talentueux qui nous a fait passer un excellent moment.

www.montreuxjazzfestival.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.