Entre exhumation de vieilles légendes (Blitzkrieg, ou nos compatriotes de Messiah) et déterrage de jeunes prodiges (Ambush, Stallion), High Roller est, pour les amateurs de metal à l’ancienne, un des labels les plus intéressants à suivre. Les Finlandais d’Outlaw appartiennent à la seconde catégorie: une unique démo au compteur (sortie sur cassette, s’il-vous-plaît) et déjà la maison de disques allemande risque sa réputation en acceptant de les signer pour leur premier disque.

La pochette de ce ‘Marauders’ évoque, par ses teintes, le cultissime ‘Possessed by Fire’ de Exumer, tandis que son motif, un personnage menaçant en tenue BDSM brandissant une batte, évoque lui, bin, l’univers BDSM j’imagine? Le zizi tout dur, on enfile les leggins en cuir et la veste en jeans pour se farcir avec un plaisir coupable ce concentré de heavy metal primitif. Les relents speed et thrash sont probablement permis par un lyrisme esquissé plutôt que martelé, afin d’éviter cet écœurement qui monte lorsqu’on écoute du power metal qui veut en faire trop.

Sans interlude ni claviers, Outlaw réussit à donner un feeling épique à des tracks dont la brièveté réelle étonne lorsqu’elles s’achèvent: on croit systématiquement avoir été embarqué dans une de ces antiennes heavy metal à rallonge, type ‘Hallowed Be Thy Name’ ou ‘Keeper of the Seven Keys’, alors qu’en fait, seul un morceau dépasse les six minutes, et de peu. Le titre en question s’appelle ‘Heroes of Telemark’, et aura eu la vertu pédagogique de m’apprendre que, en plus d’un sport d’hiver ridicule, le terme désignait également une région de la Norvège. Grâce à Outlaw et ses ‘maraudeurs’, je mourrai moins con. 

www.facebook.com/OutlawHeavyMetal

Note : 4/5

A propos de l'auteur

Articles similaires