La Ville de Genève lance la première nocturne de la photographie, intitulée No’Photo. Elle se déroulera samedi 14 octobre 2017 de 17h à 2h dans divers lieux culturels du centre-ville. L’événement d’une nuit explore principalement l’image projetée sur écrans géants.


 

Projections éclectiques
No’Photo, grâce à de nombreuses collaborations, offre un large panorama de la création photographique contemporaine et propose un focus sur les collections municipales. Cet événement permet ainsi de faire dialoguer entre elles les thématiques qui animent notre société : la migration, les droits humains, ou encore les territoires. La Nuit de la photo de La Chaux-de-Fonds, le Musée de l’Elysée, la HEAD, le FIFDH, le Swiss Press Photo pour n’en citer que quelques-uns, sont autant de partenaires s’inscrivant dans cette soirée.

Expositions, tables rondes, studios photos, films
A côté d’une quarantaine de projections, le public pourra également (re)découvrir le travail photographique Genève, sa gueule de Niels Ackermann au Musée Rath, l’enquête photographique sur les pratiques sportives d’Elisa Larvego dans le parc des Bastions, ainsi qu’une sélection de trois films autour de la photographie aux cinémas du Grütli. Le programme propose également de multiples activités participatives : se faire photographier dans des studios photos professionnels, participer à l’atelier Bookfacing, se faire surprendre dans un Bibliomaton (selfies d’un genre particulier), ou encore rencontrer des photographes et des professionnels de l’image autour d’une table ronde.

La photographie, une priorité politique souhaitée par Sami Kanaan
Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève, se réjouit de la première édition de No’Photo : « J’ai toujours été fasciné par la puissance de la photographie, c’est un médium passionnant à la frontière entre le documentaire et l’artistique. Par ailleurs, cet événement est une occasion extraordinaire de fédérer de multiples acteurs de la photographie : institutions privées et publiques, agences, photographes et de faire découvrir la richesse des collections photographiques municipales au public et de donner une visibilité à ce médium dans notre ville. »
No’Photo, nom original proposé par le magistrat par référence à plusieurs éléments : le numéro d’inventaire d’une photo, le jeu de mots oral sur « nos » photos genevoises, l’abréviation de nocturne ou encore la contradiction avec l’interdiction courante « NO PHOTO » dans les institutions culturelles de prendre des photos.

Le lancement officiel de la manifestation aura lieu samedi 14 octobre à 17 heures à l’Alhambra (foyer du 2e étage) en présence de Sami Kanaan. Il sera suivi par une table ronde sur le thème de l’enquête photographique.

Informations pratiques
Manifestation gratuite
Lieux : MEG – Musée d’ethnographie de Genève, Alhambra, Bâtiment d’art contemporain, Maison des arts du Grütli, Auditorium Arditi, Musée Rath, Parc des Bastions
Deux vélos-taxis emmèneront le public d’un lieu à l’autre gratuitement.

Lancement officiel par Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge de la culture et du sport à 17h, à l’Alhambra (foyer, 2ème étage).

Programme complet sur www.nophoto.ch
et sur facebook / instagram @photographiegeneve #nophoto2017