‘Charlie’, ‘Djihad Propaganda’, ‘Barricades’, ‘Massoud’, ‘Drones’, ‘Holy Fire’. La track-list de ce ‘Propaganda’ est une chronique de l’album à elle seule. Autant dire que ce nouveau No One colle au plus près à la triste actualité géopolitique de ce début d’année. Alors forcément, on pourra difficilement s’opposer au fond de ces textes engagés et enragés, d’autant qu’il est à peu près certain que les gars, Kémar en tête, font ça avec toute l’honnêteté et les tripes qu’on leur connait. N’empêche que débuter un album par des extraits sonores des défilés du 11 janvier, enchaîner sur le danger djihadiste et clâmer qu’on redoute un second tour avec la fille de en 2017, ça peut facilement passer pour une récupération malsaine d’évènements, plus que récents, actuels. Ce n’est pas le genre de la maison mais c’est un peu facile pour l’apprécier à sa juste valeur. On sent l’album sorti vite, peut-être trop, avec cependant l’avantage de guitares lourdes et puissantes nous faisant oublier ‘Drugstore’ en revenant aux sources. Mais les gars valent mieux que ça et nous le savons tous. Après deux dates en ouverture d’AC/DC en mai, les No One reviennent sur le devant de la scène et c’est tant mieux. Allez les gars, sans rancune, on attend avec impatience le prochain !

Verycords

www.nooneisinnocent.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.