C’est en configuration ‘mini Z7’ que Neal Morse nous présenta son ‘Life & Times ‘, album solo on ne peut plus personnel du multi-instrumentiste californien. C’est donc armé de sa guitare, de son clavier et de sa ‘loop station’, que Neal nous invita pour un voyage musical aux multiples paysages.


C’est avec calme et sobriété que Neal Morse fait son entrée sur scène à 20h30. Il nous salue et nous dit quelques mots. Suffisant, pour que nous comprenions qu’il est content d’être là, mais aussi de fort bonne humeur. Il commence ce concert avec le titre ‘Songs of Freedom’, un inédit. Ce titre raconte son histoire et son rapport à la musique depuis tout jeune. (Neal est issu d’une famille de musiciens, notamment son frère Alan avec qui il joua dans Spock’s Beard). Ce titre relativement long terminé, le musicien en profite pour remercier l’organisation de la Z7, en mentionnant que c’est bizarre, mais génial pour lui, de jouer dans une configuration plus petite. Neal est en effet un habitué de cette salle, mais en général avec la configuration normale, accompagné de groupes bien plus électriques. Pour la petite anecdote, depuis 2001, Neal Morse n’était jamais venu dans cette salle sans Mike Portnoy et leurs divers projets (Transatlantic, Neal Morse Band, Flying Colors etc..).

Le musicien de la côte ouest des États-Unis, entre les morceaux, voir même pendant, nous fait rire en nous racontant certaines anecdotes de tournée. Ou alors, s’arrête carrément de jouer, en voyant le sonomètre de la salle en face de lui, en nous disant que Mike Portnoy essaie toujours de le faire monter plus haut, mais que nous sommes en Suisse et qu’il y a des lois anti-bruit, donc plus que tant… Troisième jour d’enregistrement de l’album ‘Life &Times’, Neal Morse se dit qu’il n’a pas de morceau en 3/4 (vous savez style une valse). Il trouvera l’inspiration dans la rupture de son fils avec une dénommée Joanna. Le titre de cette chanson ? ‘JoAnna’, inspiration quand tu nous tiens ! Par contre, premier moment d’émotion, car cette chanson est vraiment bien écrite, sa mélodie prenante et entêtante. ‘Stranger in Your Soul’ de Transatlantic est repris avec beaucoup de finesse par Neal au piano. Bien sûr, ce titre d’une trentaine de minutes de l’album ‘Bridge Across Forever’ (2001), n’est interprété que partiellement. Nouvelle incursion dans la discographie de Spock’s Beard avec le titre ‘Thoughts’ de 1996. Exercice purement vocal de la part de Neal et de sa ‘loop station’. Malgré le fait qu’il s’emmêle les pinceaux avec son pédalier et fait partir la séquence enregistrée sur le morceau d’avant (hilarité générale dont lui-même), il démontre que lorsqu’il ne tente pas de forcer sa voix, l’homme chante avec une justesse incroyable. ‘He Died at home’, titre fort peu joyeux, pour une musique qui l’est tout autant. L’histoire vraie d’un militaire qui meurt au pays, et non à la guerre, et qui refuse d’être enterré avec les honneurs du pays au vu de ce qu’il a fait là-bas ! Couplez ce texte à la mélodie, et honnêtement vous êtes pris à la gorge. Oui, oui, toi aussi, pas loin de moi, avec ton gilet à patches à l’effigie de groupes bien costauds !

Nous avons eu droit à presque deux heures de concert, d’un artiste totalement mis à nu devant son public. Voir un Neal Morse beaucoup plus sur la retenue que d’habitude, faisant preuve d’une touchante pudeur, en nous offrant ce qu’il a de plus personnel, fût un régal. Faire beaucoup, avec peu, tout en piochant dans quasiment l’intégralité de son œuvre, tout groupes confondus. Nous discutions au bar avec un copain photographe d’un webzine fort connu dans le milieu, lorsque Neal sorti des ‘backstages’, salua les personnes présentes, et prit le temps de discuter avec les fans pour une longue séance d’autographe. Nous hésitâmes à aller à sa rencontre : mais au final, avoir un autographe signé sur une photo, d’un artiste dont le concert est déjà marqué à l’indélébile dans nos mémoires, est-ce bien utile ?

www.z-7.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.