Nazareth

Avec sa guitare faisant mine de se casser la gueule et son riff singeant un Lenny Kravitz sous Viagra, l’intro de ce premier album en dix ans est pour le moins surprenante. Deux solutions, soit la mythique formation écossaise a perdu ses repères au point de refaire ses gammes en lorgnant vers tout ce que la terre a enfanté de rock tendance FM, soit elle joue la carte de l’humour ? La réponse, qui ne reprend heureusement aucune de ces hypothèses, est à trouver dans le cœur de l’album. Bien cachés derrière une série de titres racoleurs se dévoilent sensibilité et personnalité. Et tant pis s’il leur aura fallu ralentir le pas et mettre les gros riffs au placard. On attend confirmation avec une tournée du quarantième anniversaire qui passe par Zermatt le 9 avril et Pratteln le 21.

Label : Edel Records

www.nazarethdirect.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.