morrissey_lausanne_4_octobre-Daily_ROCK

Après deux annulations, l’ex-leader des Smiths était en concert à Lausanne, pour son unique date en Suisse.

Morrissey avait rendez-vous, dimanche dernier, avec Lausanne. Un rencard qui avait, en guise d’entremetteuse, Live Music Production pour inaugurer la « nouvelle«  Salle Métropole dont on n’aura pas vraiment vu la différence. Une salle, malheureusement, dont l’acoustique laisse toujours autant à désirer, dès que les décibels s’électrifient.

En guise d’amuse-bouches, on a eu le droit à la projection de clips vintage, choisis par « Moz » en personne. Puis, le rideau est tombé et Morrissey est entré en scène, entouré de son groupe, pour démarrer la soirée avec ‘Suedehead’ et sa mélancolie en mode majeur. La setlist avait de quoi réjouir, voire jouir, avec les meilleurs morceaux, du « Moz », une petite poignée des grands titres des Smiths et surtout les chansons de son dernier album. Mais voilà, la qualité sonore laissait tellement à désirer que c’était à se demander s’il y avait eu un soundcheck ; ou s’ils avaient pensé à faire un quelconque investissement pour l’acoustique, après rénovation… Et c’est dommage, car la performance de Morrissey était, somme toute, brillante avec son attitude oscillant entre dandy et crooner, à la voix reconnaissable entre mille. Cependant, une petite sensation étrange. Avoir eu l’impression d’assister à un concert pour bobo quarantenaire dans une salle à moitié pleine. Etait-ce dû à un prix du billet à plus de 75 CHF ? A moins que ça ne soit le côté has-been, allez savoir… Mais une chose est sûre, une sorte de frustration demeure pour n’avoir pas eu le droit à l’œuvre pour laquelle on l’encense. En espérant juste que Morrissey n’ait pas dit son dernier mot et qu’il nous propose vite un nouveau chapitre à son registre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.