12 Jacket (3mm Spine) [GDOB-30H3-007}

©Morbid Slaughter

Ah le bon vieux son death des origines ! Vite, une pochette dessinée au néocolor, un logo avec une queue fourchue et des cornes, des moule-burnes et des gilets en jeans pleins de patches et de clous carrés ! Y sont trois, y sont Péruviens, et ils ne quittent jamais leur 33T de ‘Welcome to Hell’. Pas que ça nous pose le moindre problème, hein ? « La nostalgie, camarade », ça ne se discute pas plus que les couleurs ou les goûts.

Dans l’hommage rendu aux grands anciens du heavy mid-tempo qui tache, nos ‘massacreurs morbides’ s’en sortent fort honorablement. Le son est trapu, les grattes grasses, la batterie précise et sans ostentation, les solis convenablement à l’ouest… Comme souvent, c’est au micro que ça patine un chouïa. Invitez votre idiote de cousine à un pique-nique champêtre. Quand elle a abusé du rosé, pendez-là à la première branche venue, mais assez bas pour que ses orteils effleurent le sol : elle devrait faire des sons comparables à l’ami Envenom. Ses couinements asthmatiques mélangent le meilleur du sifflement Nazgûl et du feulement de matou surpris sur son territoire par un gros rival.

Est-ce profondément démoniaque et true dark quelque chose ? A n’en pas douter. Est-ce longtemps supportable ? A vous de tester votre résistance… Si au bout de trois pistes, vous ne cherchez pas un couteau pour sauver la vie de la pauvrette, c’est que vous n’avez ni cœur ni tympans.

Notons une reprise de l’inénarrable GG Allin, ‘Fuck Off, We Murder’, à peine moins pourrie que l’originale.

FICHE CD
A Filty Orgy Of Horror And Death
Inti Records
www.facebook.com/morbidslaughterofficial