Il y a surement pire que de passer un vendredi soir à un concert de Moonspell. Les cinq portugais sont des vétérans de la scène métal et ont toujours livré des album et concerts de haut niveau tout au long de leur carrière. Je n’ai donc pas hésité à les revoir sur scène à l’occasion de leur passage au Z-7 de Pratteln pour la tournée promotionnelle du dernier ‘Extinct’.

Les grecs de Septicflesh ouvrent les danses avec leur death metal symphonique. Le son est bon pour une première partie et les morceaux plus symphonique et dramatiques donnent un résultat très atmosphérique. Le groupe reçoit quand même un très bon feedback de la part du public compacté sous la scène.

Moonspell ouvrent les hostilités avec ‘Breathe’ et ‘Extinct’ issu de leur dernier album ‘Extinct’, un ouvrage plus atmosphérique que le précédent ‘Alpha Noir/Omega White’. Fernando Ribeiro se présente encore une fois comme l’un des frontmans les plus charismatique de la scène métal mondiale : aidé des lumières et de ses mimiques, il capture tout de suite l’attention du public. ‘Opium’ et ‘Awake’ issus de ‘Irreligious’ (leur meilleur album à mon goût) augmentent la température dans une salle à moitié remplie.

Les premiers rangs bougent des cheveux et on chante avec le groupe! A suivre, un paquet de cinq morceaux issus de leur dernier album, avec seulement ‘Herr Spiegelmann’ (encore de leur ‘Irreligious’) entre ‘Malignia’ et ‘The Future is Dark’. Une choix très courageux. Mais le groupe est en train de promouvoir leur dernière oeuvre et le public réagit à merveille. Le groupe semble oublier complètement une partie entière de sa discographie : on fait un saut dans le temps et, après l’inévitable ‘Mephisto’, on enchaine sur une ‘triplette’ de leur premier album ‘Wolfheart’. Et voilà que ‘Vampiria’, Ataegina’ (chantée en portugais !) et leur gros sing-along ‘Alma Mater’ terminent le concert avec un public enthousiaste. Mais nous en voulons plus et donc ‘Wolfshade’ et ‘Full Moon Madness’ nous souhaitent bonne nuit.

Je n’avais pas vu Moonspell en live depuis plusieurs années, mais s’ils livrent encore des concerts de cette qualité, je serai bientôt de retour pour les voir sur scène ! [Andy Gaggioli]

www.z-7.ch