Il y a 25 ans aujourd’hui, jour pour jour, se tenait en Suisse l’une des meilleures affiches pour un concert de rock que nous ayons eu sur le sol helvétique. Le célèbre Monsters of Rock faisait escale à Bâle en ce 25 août 1991, quelques jours après l’original ayant lieu à Donnington en Angleterre. Un événement unique qui ne se fera malheureusement qu’une seule fois en Suisse. Une affiche d’exception avec AC/DC, Metallica, Mötley Crüe, Queensrÿche et The Black Crowes, organisée par Good News. Les Monsters of Rock, c’est une époque où le metal régnait en maître dans le monde ! Imaginez que AC/DC tournait pour son album Razors Edge, Metallica pour le Black Album, Mötley Crüe pour Dr Feelgood et à un album près Queensrÿche pour Operation Mindcrime, quatre albums qui ont posé une marque indélébile dans le metal ! Et c’est assurément rien de moins que l’ancêtre du Sonisphere, Download ou autres Ozzfest. Nous avons collecté ci-dessous quelques propos de fans présents à cet événement remplis de nostalgie. Cet article est magnifiquement illustré par les photos inédites de notre ami et partenaire Joseph Carlucci que nous ne remercierons jamais assez !


Monster of Rock 1991 (2)

« Ahhh ! Les Monsters Of Rock !! C’est assez drôle car même si ce jour restera gravé dans ma mémoire jusqu’à ma mort, j’en ai oublié la moitié car j’avais bien fait la fête ce jour-là !

Ticket Monsters 91

Tôt le matin, j’avais donné rendez-vous sur le quai de la gare avec trois potes ayant aussi eu la chance d’avoir le précieux sésame. Virgule, Ethylic et son pote si taciturne que je ne me souviens plus de son nom sont arrivés à l’heure. Ce fut donc à quatre que nous enfumèrent le wagon CFF d’odeur exotique, tout en déjeunant à la bière. Mon grand frère, lui, nous rejoindra sur place par ses propres moyens car il était avec sa meuf, enceinte à l’époque.

Malgré le fait que nous nous soyons rendus au stade bien avant le début du spectacle, la file d’attente était déjà énorme ! Des dealers et des trafiquants de billets en profitaient et gravitaient tout autour comme des mouches. Cependant le marché noir avait vu trop gros : la plupart des gens avait déjà prévu leurs tickets depuis des semaines ce qui fait qu’à la fin de la journée d’innombrables billets n’ayant pas trouvé acheteur tapissaient le sol.

A peine rentré dans le stade, je fus pris à la gorge par une odeur de pharmacie. Les junks étaient déjà là en masse, regroupés loin de la scène, et tiraillaient intensément sur leurs papiers d’alu (c’était l’époque du Letten et cie). Il faudra un jour m’expliquer l’intérêt de payer aussi cher les places de concerts, si c’est pour rien voir et piquer du naze ? Malheureusement, j’ai très peu de souvenirs concernant Black Crowes et Queensryche ; nous avions à peine prêté une oreille, préférant picoler. En effet, il faut avouer que pour mes potes et moi c’est de la musique de gonzesses. Y avait qu’à voir le look de leurs fans !

The Black CrowesMonsters of Rock_Bâle 25 août 1991

Lors du changement de groupe, on avait bien réussi à se faufiler vers la scène avant le début de Mötley Crüe. Mais c’était nul, poussif, avec un son très moyen. Mon seul souvenir ? Le gratteux, qui pour faire le rebelle, crache et fait des doigts en direction du public. Sachant que dans un gros festival comme celui-là il y avait devant la scène, d’abord une fosse avec la sécu, puis une fosse avec les journalistes et les handicapés (c’est vrai que journaliste comme handicap, ça doit être lourd à porter…), notre ami à donc passé une bonne heure à cracher sur des mecs en chaise roulante !

Metallica
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

Une fois leur show achevé, on a fait demi-tour pour se ravitailler car il faisait soif ! Grave erreur car très vite après Mötley, une foule compacte et dense se rassembla devant la scène. Les choses sérieuses allaient commencer ! De plus le stade était au bord de la panique, les gens étaient fébriles et inquiets : une terrible rumeur de pénurie de bière circulait dans le parc St-Jacques !

Metallica
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

Résultat, quand Metallica commença à jouer, on avait paumé Ethylic et son pote partis pisser. On était au trentième rang environ, en plus des deux fosses de sécu et la fosse à handicapojournaliste… Autant dire que ça faisait loin pour voir quelque chose. Avec mon pote Virgule on trépignait, on sautait sur place. Bordel, on essayait tant bien que mal de voir quelque chose ! La libération viendra de deux petites sottes situées devant nous, dont l’une cria à sa copine : « C’est quoi cette merde ? Elle est pas sur le « Black Album » celle-là ? » A ses mots, un seul regard entre Virgule et moi a suffi pour qu’on se comprenne. On était déjà bouillonnant, mais là… On ne pouvait certainement pas rester derrière des gens ne méritant même pas d’être présents ! En synchro et sans un mot, on s’est mis à foncer vers l’avant. Grâce à ce magnifique forcing et en pogotant, nous nous retrouvâmes au troisième ou quatrième rang ! Davantage plus près, ça aurait été impossible, la foule était trop compacte et les mecs trop balaises pour oser les bousculer. Si je me souviens bien je crois que c’est sur la chanson « One« , au moment où le morceau s’énerve, que le grand costaud qui était devant moi s’est retourné. Je me suis dit : « merde je vais en prendre une. » Je pouvais le comprendre : ça devait être bien chiant d’avoir un petit excité comme moi qui te bourrine le dos en hurlant à plein poumons. Ma crainte se dissipa à son grand sourire tandis qu’il joignit ses doigts afin de faire un marchepied tout en déclarant avec une mimique collée au visage « Tu veux faire le malin ? Vas-y ! Je vais t’aider ! » Pas besoin de me le dire deux fois ! Je pousse un peu pour prendre du recul… Et hop ! Le gars me catapulte sur la tête des deux premiers rangs. Je me retrouve quelques instants assis sur leurs mains, face à Hetfield ! Il me remarque un peu alors qu’on me balance dans la fosse des sécus. Ils peuvent m’éjecter du concert, je m’en fous ! Hetfield m’a remarqué deux secondes. Au final, Ils m’ont juste raccompagné sur le côté avec le sourire. Par contre, j’ai bien du mettre une vingtaine de minutes pour rejoindre mon pote au centre. Metallica joua toutes ses meilleures chansons pour notre plus grand plaisir. Entre leur prestation et l’ambiance, je ne garde vraiment que de bons souvenirs de ce concert.

Après le dernier rappel, la sagesse aurait voulu que mon pote et moi restions sur place car on était super bien situé. Faut pas oublier qu’on venait de passer deux bonnes heures à danser et gueuler en plein soleil, il nous fallait de la bière pour nous remettre d’aplomb ! De plus le changement promettait d’être long, AC/DC ayant amené tout son bazar. Et puis bêtement on s’est dit : « on fera comme pour Metallica. Un gros rush et ce sera réglé ». Évidemment on s’est retrouvé comme au début de Metallica, vers les derniers rangs, avec l’impossibilité de foncer dans le tas. Je n’avais jamais vu une foule aussi impressionnante de toute ma vie ! Il y avait du moustachu à patch dorsal partout : la moitié étant de gros bikers que t’as vraiment pas envie de déranger ! On a bien tenté de grappiller quelques places au fil du concert, mais on est quand même resté bien loin de la scène.

Metallica
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

Que dire d’AC/DC ? AC/DC, c’est AC/DC ! Du gros show avec une précision métronomique, excepté une petite panne de HF, que le batteur a rattrapé avec un solo si je me souviens bien. Tout ce qu’on pouvait espérer des monstres sacrés du rock était réuni : poupées gonflables géantes, lancé de faux billets de banque, le slip d’Angus, et bien sur à la fin, les canons et le feux d’artifice pour « For Those About to Rock« . Sans conteste, mon meilleur moment fut lorsque qu’Angus apparu au milieu du public sur une petite plateforme au dessus de nos têtes. Avec Virgule on était pas très loin et, vu que les gens n’ont pas réalisé tous de suite, on a foncé rapidement pour se retrouver à côté d’Angus ! Ça aura été le seul moment où on a pu être proche d’un truc pendant ce concert. Mais là, on pouvait presque le toucher ! Tu imagines ? J’ai presque touché le slip d‘Angus !!!!

Arrivé à Genève, j’avais la gueule et l’odeur d’un zombie, alors j’ai pris un bain, puis j’ai dormi 24h. »

Yan Dumont

AC/DC
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

« Je me souviens y être allé avec mon papa (qui avait mon âge à l’époque !), car je n’avais pas encore le permis de voiture… Cela dit, il écoutait quand même The Black Crowes et moi c’était surtout Mötley Crüe, Queensrÿche et Metallica. Je me souviens aussi que le soleil cognait et que c’était l’un de mes premiers événements musicaux de cette envergure ! Au final, je me souviens avoir été impressionné par les Black Crowes, content des shows de Mötley et Queensrÿche, déçu par celui de Metallica. Et AC/DC ? Barbant : on est parti avant la fin… »

Frédéric Martinoli

AC/DC
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

« Je me souviens de la foule massée sur le terrain du stade Saint-Jakob, je n’ai pas eu la chance de pouvoir m’y faufiler alors je me suis rabattue sur les gradins. Avant que le concert ne commence, je me rappelle une gigantesque bataille de bouteilles d’eau vides, qui volaient depuis les hauts de gradins jusqu’en bas. Ce fut mon premier concert de Metallica, et j’en garde un souvenir extraordinaire. Ce groupe légendaire, qui depuis son premier album ne diffusait aucune vidéo sur MTV, n’entrant pas dans le star système, enfin je le voyais et chantais avec !  C’était néanmoins la troisième fois que je voyais AC/DC, mais le plaisir restait toujours aussi intense. »

Stéphanie Nassenstein

Mötley Crüe
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

« Il y a des concerts qu’on peut oublier, les Monsters of Rock n’en fait clairement pas partie. C’est le premier festival de cette ampleur que j’ai pu faire et il s’inscrit dans une période et une ambiance bien particulière pour moi avec les transports en car réguliers que de nombreux genevois  comme moi faisions avec Moving Company (merci Speedy) ! C’est également la première fois que je voyais en concert Metallica, un groupe qui allait avoir son importance dans ma vie et dans mes choix professionnels ! Les Monsters of Rock c’est une ambiance de folie bonne enfant, une énergie incroyable, des milliers de metalleux heureux là pour faire la fête et une incroyable bataille de bouteilles virevoltant dans tout le stade. Les trois premiers groupes ne m’ont pas laissé un souvenir incroyable, j’étais trop occupé à chercher une solution pour dépasser la barrière qui coupait le stade en deux pour me rapprocher.

Entendre « Exctasy of Gold« , la célèbre intro de Metallica en live pour la première fois m’a bouleversé et tout le reste du concert également, et que dire du show impressionnant d’AC/DC avec ses effets pyro et tout ce que le groupe nous a habitué avec les années, show qu’on peut revivre grâce à la réplique filmée à Donnington ! »

David Margraf

Mötley Crüe Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991

« Je me rappelle très bien de ce dimanche, j’y étais allé avec mon frangin et deux amis. Le vieux stade St-Jaques avec le train qui passait juste à coté… D’ailleurs nous y sommes allés en train. Depuis les wagons nous pouvions voir le stade et les spectateurs du festival qui nous criaient dessus. En effet, chaque passage de train était accueilli par des cris. Le plus beau, et qui m’est resté gravé dans la tête. c’était la monstrueuse bataille de bouteilles de PET…

Entre le passage des groupes (sauf erreur Mötley et Metallica) un « pionnier  » a lancé une bouteille vide de PET et celui qui la reçu, vraisemblablement sur le coin de la figure l’a relancée… sur un autre et la bataille a eu lieu ! J’étais revenu un peu en hauteur pour reprendre des forces après Mötley Crüe histoire de manger une bratwurst et de boire un coca. J’ai assisté à une fourmilière de bouteilles de pet sur un stade de foot en furie.

Je vois encore les images défiler dans ma tête. De nos jours cela ne serait plus possible… D’une part parce que les bouteilles y sont interdites mais surtout parce que tout le monde filmerait et personne ne lancerait une bouteille ni ne garderait en mémoire ces images bien gravées à jamais dans la mienne ! C’était une fois… C’était le TOP ! »

David Camden

Mötley Crüe
Monsters of Rock_Bâle 25 août 1991


 Galerie de photos

Quelques photos de fans…

Liste complète des titres joués par les Monsters Of Rock:

Setlist de AC/DC

  1. Thunderstruck
  2. Shoot to Thrill
  3. Back in Black
  4. Hell Ain’t a Bad Place to Be
  5. Fire Your Guns
  6. Jailbreak
  7. The Jack
  8. Moneytalks
  9. Hells Bells
  10. High Voltage
  11. Dirty Deeds Done Dirt Cheap
  12. Highway to Hell
  13. Whole Lotta Rosie
  14. Let There Be Rock
  15. T.N.T
  16. For Those About to Rock (We Salute You)

Setlist de Metallica

  1. The Ecstasy of Gold (Ennio Morricone Song)
  2.  Enter Sandman
  3. Creeping Death
  4. Harvester of Sorrow
  5. Fade to Black
  6. Sad But True (Short Version)
  7. Master of Puppets
  8. Seek & Destroy
  9. For Whom the Bell Tolls
  10. One
  11. Whiplash
  12. Last Caress (Misfits cover) (preceded by How Many more… more)
  13. Am I Evil? (Diamond Head Cover) (Short Version)
  14. Battery

Setlist de Mötley Crüe

  1. Kickstart My Heart
  2. Wild Side
  3. Shout at the Devil
  4. Live Wire
  5. Rattlesnake Shake
  6. Looks That Kill
  7. Girls, Girls, Girls
  8. Piece of Your Action
  9. Red Hot
  10. Dr. Feelgood
  11. Anarchy in the U.K. (Sex Pistols cover)

Setlist de Queensrÿche

  1. I Remember Now
  2. Anarchy-X
  3. Revolution Calling
  4. Operation: Mindcrime
  5. SpeakBest
  6. I Can
  7. Empire
  8. Jet City Woman
  9. I Don’t Believe in Love
  10. Eyes of a Stranger
  11. Silent Lucidity

Setlist de The Black Crowes

  1. Twice as Hard
  2. Thick N’ Thin
  3. You’re Wrong
  4. Stare It Cold
  5. Hard to Handle (Ottis Redding cover
  6. Jealous Again

Les lives d’AC/DC et de Metallica à Bâle sont à rédecouvrir en ligne !

https://youtu.be/RNCm3THbuyQ

 

https://youtu.be/4NNimepDbTw?list=PLBcuDVuGbeaw5wp-RViTjtJXCZuhDAe-g