Dans son récent profil Pitchfork, Mitski révèle ‘un grand secret’ : ‘beaucoup de mes chansons sont sur la musique, sur le fait d’essayer de m’en sortir dans le milieu et de ne pas recevoir d’amour en retour’. Vaste question, donc, que de deviner quelle chanson s’adresse à qui : le ‘you’ de ‘Geyser’ est-il une personne aimée ou l’entité abstraite? C’est égal. ‘Be The Cowboy’ traite de l’acte de prendre le premier rôle dans sa vie sans s’en excuser, quelque part entre l’authenticité totale et la terreur que cela engendre. Il y a dans les 14 courts morceaux une passion tellement profonde, tellement tangible que la question du sujet ne se pose pas – l’art n’est-il pas l’expression de la vie humaine ? S’adresser à l’art n’est pas simplement s’adresser aux gens ? Une perle au croisement de la narration et de l’écartèlement.

www.mitski.bandcamp.com

Note : 4.5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.