Si Miss May I s’est souvent essoufflé en proposant des efforts (trop) simplistes, nous avions constaté une maturité bienvenue sur le denier ‘Deathless’ : riffs plus directs, vocalises moins poussées, nos ricains semblaient avoir trouvé une direction. Alors quid de ‘Shadows Inside’ ? Le titre éponyme ouvre la boite à mystères : une voix apprivoisée et respectueuse de ce qui se passe musicalement, du metal-hardcore façonné par des musiciens bien informés. Bonne nouvelle me direz-vous, mais c’est la seule malheureusement. Le titre ‘Never Let Me Stay’ est une soupe à la Killswitch Engage, Sum 41 s’y prendrait même mieux sur cette chanson ‘niauche-criarde’. Et quand suit ‘My Destruction’ qui est le parfait sosie d’un In Flames période ‘Reroute to Remain, c’est la septicémie générale. Tout l’album sent le repentir pour ado incompris. Écouter ‘Shadows Inside’ c’est comme être mannequin, dès trente ans tu peux plus!

www.missmayimusic.com
Note : 1.5/5

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.