Sons Pop crescendo Rock hier soir au Montreux Jazz Lab


Cheveux gras et chemises de deuxième main, on ne sait trop quoi penser de la performance d’MGMT hier soir au Montreux jazz Lab. Alors oui, on chante à tue tête sur les classiques de l’album Oracular Spectacular sorti en 2007.  Mais que c’était-il passé depuis ?

2013, le pape François succède à Benoit (oui oui c’est important) et sortie du 3ème album d’MGMT nommé MGMT (Pas très compliqué). Libre et envouté, on y retrouve des p’tits airs psyché. Le leadeur Andrew VanWyngarden le dit d’ailleurs lui même «le 3ème album est plus basé sur l’improvisation, avec encore plus de sons électro et plus de liberté». Il faut croire que le public préfère, lui, chanter et dandiner sur de la pop. Electric Feel et The Youth sont applaudis mais le concert trop lisse ne laisse pas place à un vrai live halluciné. Il aura fallu presque 50 minutes pour vraiment s’enflammer sur Kids et enfin avoir droit à autre chose que le copié-collé des albums. On s’extase par contre poétiquement sur le vjing créé sous LSD qui nous aurait suffit pour passé une belle soirée.

On continue les festivités dans une ambiance Bal de Promo et costumes retro. Metronomy débarque sous la boule à facette et fait swinguer le public aux sons synthétisants back to the 80’s. Serait-ce les trois bières de plus dans le nez ? Qu’importe le Lab se met enfin à danser, emporté par Olugbenga Adelekan, le bassiste au déhanché digne d’un Carlton du Prince de Bel Air. Complicité avec le public, le spectateur du genre masculin tombe sous le charme de la voix douce d’Anna Prior qui, à la batterie, rend jalouse le public du genre féminin. On avoue qu’à force de synthé et de guimauve, on aurait envie d’un peu de gros rock barbare car les morceaux se suivent ET se ressemblent. Dieu Nobs m’aurait-il écoutée ou même le groupe aux allures de bisounours à besoin de se déchainer ? You Could Easily Have Me électrise le public. Fini le rose et les mouvements kitch, Metronomy nous prouve qu’au final ils ne sont pas si propres et distingués.

Il est 1h30 du matin et le groupe du sud de l’Angleterre nous a motivés à ne pas aller se coucher.

Photo © Daniel Balmat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.