Cette critique ne peut être objective: en effet, je fais partie du groupe dont il est question. Méandre, c’est le projet de Ludovic Volper (ex-Catch My Story), métalleux repenti qui prête sa plume (cette fois francophone) et sa guitare acoustique à une musique plus douce. Après ‘Le temps passe’ (2016), Méandre revient pour un 2ème LP écrit, enregistré et mixé par le maître à bord. Cette fois, grattes électriques, envolées post-rock et synthés à gogo jalonnent ces 8 titres et accompagnent des textes introspectifs, reflétant notre période actuelle. Au lieu de vous inonder de superlatifs biaisés pour montrer ‘comment il est trop bien le CD où j’fais la guitare’, je vais vous en parler avec honnêteté et recul. ‘Le Départ’, un morceau calme, basé sur des batteries électro et des synthés planants ouvre le disque, et on enchaîne rapidement sur ‘Je m’envole’, un titre beaucoup plus rock, au refrain épique. Ma petite préférée c’est ‘Aurore Boréale’, le tube en puissance, plein de guitares suintantes de delay, et de lignes de voix accrocheuses à chanter sous la douche. ‘A ton regard’ présente un rock optimiste qui s’oppose à ‘Nouveaux Horizons’ et son post-rock violent. Ensuite, ‘Astronaute’ fait figure d’OVNI, alternant entre rock énervé, refrains calmes et beats électro erratiques. Les 2 derniers titres sont parmi les plus sombres de cet ensemble, mention spéciale à ‘Laisse-moi’ qui me donne des envies de défonçage de porte. Je ne ferai pas l’affront de donner une note à l’album, mais vous invite à découvrir ce projet francophone atypique qui bénéficie en outre d’une production aux petits oignons.

meandre.bandcamp.com

A propos de l'auteur

Articles similaires