cd_make.me.a.donut

 

Dignes représentants de la nouvelle vague du metal romand qui tape dur dans le core, les Vaudois de Make Me A Donut – MMAD pour les intimes – balancent, en cette rentrée musicale, la suite de ‘Olson’ paru il y a déjà deux ans. Mis en boîte chez Conatus, qui a déjà vu défiler la fine fleur des formations metalcore de la place (Promethee, Abstract Reason, Way Of Changes, Scars Divide et j’en passe), ces dix plages bénéficient d’une production hyper léchée mettant bien en avant les talents multiples de la formation.


Avec un featuring de la plante Courtney des rednecks US d’ Iwrestledabearonce, des incursions free jazz sur ‘III Imagination’ ou la plage de fin, sans fin et presque inconsistante, ‘Between’, une basse qui poutre – ‘Valar Morghulis’ en étant l’incarnation – , des tempi ralentis de grande classe sur le titre éponyme ainsi que sur ‘Nominatus Padre’ qui a tout le potentiel de déchirer les moshpits, des voix claires sur certains titres dont ‘Elusion’ et un chanteur désormais très en place sur ces nouvelles compositions, ‘Bright Side’ s’avère être un incontournable du genre.

Déjà omniprésent sur les scènes régionales, le quintette confirme sa toute grande forme avec ce deuxième long format qui devrait faire un tabac au rayon metalcore, un genre de plus en plus prisé des jeunes ainsi que des jeunes depuis très longtemps. L’énorme démonstration du potentiel de cette plaque est à mon sens ‘Erratic’ qui ouvre les hostilités et laisse d’entrée de jeu l’auditeur sur le cul. Longue vie à eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.