preview_madball

Encore une putain d’affiche hardcore qui va envoyer des grosses bûches du côté de la Suisse alémanique en mars prochain avec ce nouveau millésime du Rebellion Tour qui verra défiler six pointures de la scène au Kiff d’Aarau.


 

Il est à noter pour les accros au HXC que le week-end se passera de l’autre côté de la Sarine ou ne se passera pas car, je rappelle aux distraits, c’est la veille de la venue de Sick Of It All à l’autre événement de la fin de semaine qui se déroulera à quelques encablures. Ce sera trop con de louper ça : vous voici prévenus !

Comme on est dans la galaxie hardcore, on va débuter par les originaires du lieu où tout a débuté : Madball qui incarnent, avec les vingtenaires cités plus haut entres autres, le fameux esprit du NYHC. La formation de la Grosse Pomme qui intitulent leur dernier opus ‘Hardcore Lives’ s’installe naturellement en-haut de l’affiche et ce n’est que justice. La bande à Freddy, qui écume les scènes depuis grosso merdo vingt piges, a conservé une énergie ahurissante que ceux qui se sont déjà frotté à ces représentants du fameux DMS ne connaissent que trop bien. Fortement influencés par la scène punk, streetpunk ou oï! (barrez les mentions inutiles), ces vétérans s’apprêtent à botter une fois encore quelques culs à l’occasion de ce show.

On continue en terres newyorkaises avec Crown Of Thornz qui, malgré les années, n’a jamais bénéficié du même succès grand public que ses partenaires de tournée. La bande de Lord Ezec ou Danny Diablo (là aussi vous barrez la mention qui vous casse les noix) peut se targuer de figurer en bonne place dans la longue liste des formations ayant compté pour la scène. Fort de son succès personnel, son frontman rouquin et extrêmement tatoué réanimera le feu comme il en a le secret.

On change d’origine avec les Allemands de Ryker’s qui sont de retour dans le business après une – trop – longue absence. ‘Never Meant To Last’, leur deuxième opus depuis le comeback initié récemment a prouvé l’automne passé la forme de ces piliers du hardcore européen des années nonante. On passe à un autre pilier du hardcore européen des années nonante avec les Londoniens de Knuckledust qui s’apprêtent à envoyer ‘Songs Of Sacrifice’ la veille de la halte suisse de cette tournée. Deux raisons supplémentaires pour les fans du trend old school de converger dans le nord pour un soir.

Les deux derniers groupe qui complètent l’affiche sont Last Hope : un combo bulgare plus jeune et biberonné à la vieille école ainsi que 1000 (ou Tausend pour les trouver sur la toile) Löwen Unter Feinden. Ces derniers, plus orientés new school que le reste de l’affiche, sont originaires de Munich et ils pratiquent un style blastant soutenu à grands renforts de parties vocales dans la langue de Rammstein ou de Tokyo Hotel (faites votre choix).

Six raisons certaines d’aller se faire ramoner les cages à miel du côté d’Aarau si on ‘kiff’ un minimum le bon son.

 

www.kiff.ch

preview_rebellion.7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.