MACHINÆ

MACHINÆ

Si vous avez comme moi réalisé que les Finlandais savaient faire du bruit en découvrant Impaled Nazarene, mieux vaut faire l’impasse sur vos souvenirs pour goûter pleinement ce disque. On est loin, foutrement loin de l’ambiance punkarde et provocatrice de Suomi Finland Perkele, pour ne pas dire à l’opposé. Les premières notes évoquent Paradise Lost époque Draconian Times, mais la voix claire et plutôt basique du chanteur fait plutôt penser au Sentenced du Funeral Album, en encore moins râpeux. Les grattes sont carrées mais lisses, le son clinique, les compos basiques. C’est mélodique, léché, mais sans folie ni rage. Du metal pour gendre idéal si belle-maman a été fan de Kiss dans sa lointaine jeunesse et si fifille n’a pas honte d’afficher des posters d’Evanescence dans sa piaule.

www.machinaeband.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.