Lu pour vous

‘Hair Metal’ – Jean-Charles Desgroux (ed. Les Mots Et Le Reste)

‘Rock War, l’Enfer du Décor’ – Robert Muchamore (ed. Casterman)

Quoi de plus agréable en hiver de se pelotonner dans un plaid au chaud, sur son canapé ou au bord de la cheminée, pour bouquiner en buvant un thé ? On a profité des récentes températures glaciales pour adapter cette recette à notre sauce et remplacer le plaid par un manteau léopard et en versant un peu de rhum dans notre thé…

 

Qu’un style de musique tienne son nom d’un look et pas de la musique en elle-même en dit long. Jean-Charles Desgroux, journaliste chez Rock N Folk, Rock One ou auteur d’un livre sur Alice Cooper, revient avec un livre de chroniques. Si pour certains l’idée d’un ‘livre de chroniques’ apparaît comme une alternative au somnifère, revenez ! Le livre commence par soixante pages retraçant l’histoire du rock, puis se concentrant sur le hair metal : introduction bienvenue pour les fans sectaires comme pour les autres, qui permet de se situer dans le contexte de l’époque. Puis viennent les chroniques, cent albums au rythme d’un par double-page. Personne n’est oublié : les grands noms comme Europe, Mötley Crüe, Poison, Whitesnake, Def Leppard, Kiss ou les groupes à présent oubliés mais qui ont marqué la décennie des années huitante dont le style de musique perdure encore aujourd’hui ! Si le genre a pris sa source à Los Angeles, il existe depuis une dizaine d’années un véritable revival, notamment avec la scène suédoise qui nous a donné Hardcore Superstar, les Backyard Babies ou Crashdïet ! Eux aussi font partie du recueil ! L’auteur réussit avec ‘Hair Metal Sunset Strip Extravaganza!’ un livre aux allures de dictionnaire mais qui se lit vite grâce à une plume maniée comme une bonbonne de laque avant un concert de Bon Jovi.


Place ensuite à un roman jeunesse, le tome 2 de la série ‘Rock War’, dont le premier tome avait été chroniqué dans nos pages en 2016. Petit rappel : le premier tome plantait le décors en prenant son temps, présentant les différents personnages et leurs groupes de rock, nous laissant quelque peu sur notre faim alors que l’action démarrait tout juste. Dans ce deuxième tome, intitulé ‘L’enfer du décor’, on retrouve Jay, Summer, Théo et les autres ainsi que leurs groupes Jet, Pandas Of Doom ou Industrial Scale Slaughter. Une émission de télé-réalité avec des groupes de rock dont les membres sont des ados de douze à dix-sept ans, ça donnerait quoi ? C’est ce que s’est imaginé ici Robert Muchamore ! Enfermés dans un manoir, on a droit à ce que l’on peut attendre d’une quarantaine d’ados filmés en permanence. Les personnages sont crédibles et amusants et leurs aventures sont hilarantes. Le livre ose aborder des thèmes plus sérieux propres aux ados comme l’automutilation, mais ne fait qu’effleurer le sujet et le laisse en suspens. Si certains passages semblent moins réalistes, ce livre plaira à ceux qui aiment le rock, tout en gardant à l’esprit qu’il s’agit d’un roman jeunesse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.