Depuis 29 ans, les organisateurs travaillent d’arrache-pied pour proposer une programmation singulière, alternative et puissante qui fait se rencontrer tant les fans de rock que les amateurs d’électro, de reggae ou de hip-hop. Un line-up qui allie artistes mythiques, découvertes et diversité, et offre une énorme fête à près de 242 000 jeunes amoureux de la musique venus de toute l’Europe, pour 5 jours d’amour et de musique.

Dour, c’est des grands noms, mais c’est aussi un laboratoire géant des nouvelles tendances musicales et futures têtes d’affiches. Bien entendu, vous pourrez profiter des shows énormes de The Chemical Brothers, Soulwax, Booba, Mura Masa, Tyler, the Creator, Nekfeu, alt-J ou Paul Kalkbrenner mais Dour ce n’est pas que cela et le festival tient à terminer cette affiche en mettant en avant ces coups de cœur du Labo ainsi que la programmation très spécifique du Dub Corner qui obtient d’années en années de plus en plus de succès.

On commence par le Labo, chapiteau laboratoire réservé aux expérimentations de nouvelles idées qui va du rock à la musique world. La joie du coup de voir débarquer des projets tant locaux que de l’autre bout de la planète.

Le festival Dour, se démarque par son soutien indéfectible à la scène belge. En commençant par le duo Soldout qui vient d’annoncer la fin de son projet et quelques dates pour boucler la boucle en beauté, et qui tenait à repasser une dernière fois à Dour. Torrent de basses en prévision avec DC Salas qui sera en formule Live Band, volupté en compagnie de YellowStrapsTsar B et Atome et rock à tous les étages avec la fougue de MugwumpTheo Clark et Choolers Division génial projet avec 2 MCs trisomiques.

Une carte blanche est également laissée le mercredi 11 au label DeeWee, créé par les frères Dewaele (Soulwax, 2manydjs), avec à l’affiche que des artistes de leur écurie : Charlotte AdigeryAsa MotoKlanken, et Future Sound of Antwerp mais aussi les Brésiliens Phillipi & Rodrigo et le déjanté projet chinois Bolis Pupul.

Dans le reste du monde, Dour accueillera la divine productrice américaine Kim Ann Foxman ainsi que la mélancolie solaire de son compatriote Porches, la remuante house sud-africaine de DJ Lag, le Syrien Rizan Said, claviériste d’Omar Souleyman, l’électro cha3bi des Egyptiens de Cairo Liberation Front, la pop du Français Malik Djoudi et le jeune et talentueux anglais Swindle à mi-chemin entre grime et dubstep.

Ce sont au total 224 groupes et artistes qui sont programmés cet été au Festival de Dour.

Obtenez-vos tickets sur tickets.dourfestival.be


Plus d’informations sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.