cd_lindemann

Attendu comme le messie par les fans des deux protagonistes de Lindemann : Peter Tägtgren (Pain / Hypocrisy) et Till Lindemann (Rammstein), on peut dire que c’est du lourd.
Dès les premières notes de ‘Skills in Pills’, chanson éponyme, on ressent irrémédiablement la patte du Suédois dans le son : mélange de musique électronique et de métal, sans le chant, on pourrait croire à du Pain.
Et le chant justement, c’est le dada du frontman teuton de Rammstein. Evidemment, quand on entend chanter Till, on ne peut pas s’empêcher de le voir conduire ses amis en laisse, mais la musique de Tägtgren nous rappelle bien que Lindemann est un projet à part entière et que sans le génie de ces deux-là, ça n’aurait pas le même goût.
Le chant est exclusivement en anglais, ce qui n’est pas à son désavantage, tant il est excellent dans la langue de Goethe et celle de Shakespeare. Il nous narre toujours son amour de la bonne chair, un peu crûment comme dans ‘Praise Abort’ (qui d’ailleurs devrait être le premier single) ou dans ‘Fat’ ou il nous confie son attrait pour les femmes généreuses.
Album éclectique, ‘Skills in Pills’ compte aussi des ballades pour nos amis aimant la douceur.
En conclusion, ‘Skills in Pills’ est le premier opus d’un groupe qu’on espère aller loin, teinté de deux fortes personnalités artistiques qui se marient à merveille ! Wunderbar !