Motorhead_LemmyPhoto:Joseph Carlucci

Le leader de Motörhead, Lemmy Kilmister n’aura que brièvement savouré ses 70 ans. C’est deux jours après son anniversaire (ndlr : Lemmy est né le 24 décembre 1945) qu’il est diagnostiqué d’un cancer foudroyant qui l’emportera deux jours plus tard, le 28 décembre 2015…

L’as de pique aura fini par transpercer le cœur du rock’n’roll et c’est les larmes noyées dans le fond d’un whisky qu’il a tant aimé que nous lui rendons hommage….

Pour l’amour d’une basse, de la musique ou d’une fille, Lemmy a su vendre du rêve ; vivre pleinement, jouer fort et emmerder les bonnes manières ! Il a, aux côtés de ses démons, poursuivi le même et seul but : sex, drugs and rock’n’roll !!!

Si certains pensent qu’il a succombé de ses excès, il s’en est pourtant allé avec une vie qui pourrait remplir plus d’un verre…
Son premier pas dans le show business fut certainement son expérience de roadie aux côtés de Jimi Hendrix, un moment dont il dira ne pas garder de grands souvenirs à cause du LSD. Pourtant, son rêve n’est pas de tourner sans jouer, c’est avant tout un musicien convaincu par la force du rock’n’roll !

L’aventure va alors commencer lorsqu’il rejoint le groupe Hawkwind … Il se fera remercier par le groupe après une arrestation pour possession de… substances illicites !
C’est des cendres de ses compositions pour Hawkwind que Motörhead vit le jour en 1975. Sa voix unique et son intégrité musicale firent monter la notoriété du groupe en flèche. L’apogée arrive lorsque le groupe présente le fameux ‘Ace of Spades’ qui sera tout de même numéro un mondial !

Dès lors, la machine Motörhead est lancée et la légende est née ! Lemmy est devenu une icône… Mais qu’en pense-t-il de cette frénésie ?
Peu de choses en réalité car il ne vit que dans le présent et ne changera pas ses manières pour plaire. Il attache peu d’importance au passé et ne se soucie pas du futur, il dira d’ailleurs ces quelques mots lorsqu’on lui pose ce genre de question : ‘Seule la route devant moi importe, pas celle que j’ai déjà empruntée’.

Cher Lemmy, tu laisses plusieurs générations orphelines et bien que tu aies pleinement vécu, on ne peut s’empêcher de penser que tu es parti trop tôt : le mythe du héros, on te croyait presque éternel… Aujourd’hui plus d’une personne écoutera tes albums, trinquera au whisky et lèvera les yeux au ciel pour te souhaiter un bon voyage… Merci pour le précieux héritage que tu nous lègues !

Tu es et resteras… Notre as de cœur ! Merci l’ami, merci Lemmy !!!

www.imotorhead.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.