photo_1

Dans le paysage des petits festivals romands, Parabôle, à 13 ans (déjà!), n’est effectivement plus tout jeune.Vous avez toutefois certainement déjà entendu que c’est dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleures soupes; c’est aussi dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleurs festivals. Ou dans les vieux festivals qu’on fait les meilleurs soupes? Qu’importe, le programme est sorti aujourd’hui, il est chouette, le voici.

Dédié quasi-exclusivement au metal, le vendredi 15 juillet verra se produire Caliban (annoncés il y a déjà quelques semaines), le thrash des Brésiliennes de Nervosa,  Blind Slavery et, la caution neuchâteloise, Oregon Trail, finalistes du tremplin du Greenfield en 2015.

Le samedi 16 est quant à lui axé plus punk, avec le retour – très attendu – en Romandie des Ramoneurs de Menhirs et de Guerilla Poubelle, les groupes neuchâtelois qui montent de Charles In The Kitchen, Psycho Weazel et le Michigang en DJ set, mais aussi de Sir Bob Cornelius Rifo, le cerveau derrière l’electro-punk-trash-n’importe quoi de la formation italienne The Bloody Beetroots.

Un beau programme pas daté pour un sou, en sommes, que vous pouvez retrouver dans son intégralité sur le site du Parabôle: ici. (Et, si vous souhaitez économiser sur l’entrée – déjà bien peu chère – et donner un coup de main à un petit festival, on me souffle dans l’oreille que le festival recherche encore des bénévoles!

Le troisième trailer, ft de la musique qui tache et des papis excessivement cool, est par ici:

 
https://www.youtube.com/watch?v=2KnZiMsehFI